La valorisation des déchets, un enjeu écologique et économique majeur

déchets

Par : Maria MOUATADID

Au Maroc, et à l’instar des autres pays du monde, la gestion et la valorisation des déchets constituent un enjeu écologique et économique important et un jalon solide pour économiser les ressources naturelles et l’énergie, créer des opportunités économiques et d’emplois durables, atténuer les émissions des gaz à effets de serre et éventuellement protéger l’environnement.

Le développement des filières de valorisation des déchets est un atout stratégique pour aboutir à une économie circulaire, ce qui implique l’utilisation des matières recyclées (les déchets deviennent matières premières) et la production des biens conçus en vue de faciliter leur recyclage, et ambitionne également de promouvoir le réemploi et la réutilisation.

Il est important de faire des produits non intentionnels ou les matières premières secondaires la base d’une économie circulaire verte et inclusive, a indiqué Mohamed Chaibi, président de la Coalition pour la valorisation des déchets “COVAD” lors d’un webinaire tenu récemment dans le cadre du projet de contribution de la COVAD au Modèle de Développement.

Ce projet vise à positionner le Royaume à la fois comme un leader industriel mondial de la valorisation et le recyclage des déchets et comme une des économies décarbonées les plus compétitives et les plus attractives de la région.


Soulignant l’importance de l’économie décarbonatée et la valorisation des ressources secondaires à savoir les déchets, M. Chaibi a noté que celle-ci est porteuse d’opportunités pour les citoyens mais aussi pour les entreprises (réduction des coûts de production, réduction des importations de matières premières, création d’emplois..).

Pour atteindre cette ambition, la COVAD a défini trois objectifs à savoir, faire de l’économie circulaire un projet citoyen, durable et inclusif, créateur de valeur sociétale et environnementale, d’attractivité économique, au niveau international, national et territorial.

Il s’agit aussi de créer un écosystème intégré des déchets, massif, compétitif et performant, à travers la consolidation des filières de valorisation des déchets existantes et l’intégration des filières internationales à fort potentiel et arrimer le Maroc au Green Deal Européen et répondre aux nouveaux standards environnementaux internationaux à travers une décarbonation de l’économie marocaine.

Pour faire réussir ce projet, la coalition a identifié plusieurs mesures prioritaires, parmi elles, mettre en place un système de gouvernance unifié, agile et opérationnel dédié à l’économie circulaire et à l’économie verte, créer un cadre normatif, réglementaire et fiscal incitatif et adapté aux besoins des opérateurs et des impératifs éco-environnementaux internationaux et mettre en place des mécanismes de financement innovants, adaptés à la fois aux projets industriels de grande envergure et aux micro-projets de valorisation et de recyclage.


Il s’agit également de créer une industrie de valorisation et de recyclage compétitive en focalisant sur les économies d’échelle et une politique d’industrialisation de substitution, créer un environnement économique et social inclusif à travers une intégration statutaire, financière et sociale des agents informels sur l’ensemble de la chaîne de valeur (collecte, tri, valorisation, recyclage et positionner la R&D et l’innovation comme un levier de compétitivité et de différenciation et d’agir sur l’imaginaire collectif et introduire les concepts de l’économie circulaire dans l’ensemble du champs éducationnel et culturel du Royaume.

Pour une mise en œuvre efficace du projet, la COVAD a également distingué plusieurs chantiers principaux notamment la définition exhaustive des déchets, un cadre fiscal incitatif et fléché, une gouvernance harmonieuse et adaptée, une politique industrielle orientée vers la compétitivité substitutive et une communication différenciée et adaptée aux logiques culturelles, anthropologiques et sociales des populations.

La Coalition pour la valorisation des déchets (COVAD) a pour mission de contribuer à la création d’un environnement favorable à la structuration des filières et la promotion de l’économie circulaire dans le secteur de la gestion des déchets aux niveaux national et international.

Instance de concertation et de proposition, elle a pour objectifs de développer des solutions adaptées à l’ensemble des problématiques du secteur de la valorisation des déchets. Elle offre un cadre de partenariats national et international pour des actions concrètes et substantielles visant à accélérer les efforts déployés en matière de valorisation des déchets.