ban600
credit agricol

“La vérité sort de la bouche du cheval” de la Marocaine Meryem Alaoui en lice pour le Goncourt 2018

“La vérité sort de la bouche du cheval” de la Marocaine Meryem Alaoui en lice pour le Goncourt 2018

"La vérité sort de la bouche du cheval" de la Marocaine Meryem Alaoui est en lice pour l'édition 2018 du prix Goncourt.

Le jury de la plus prestigieuse des récompenses littéraires du monde francophone a dévoilé ce vendredi à Nancy sa première sélection de 15 titres dont 5 premiers romans.

C'est une sélection qui fait la part belle aux premiers voire aux deuxièmes romans : Meryem Alaoui, Inès Bayard, Pauline Delabroy-Allard, Adeline Dieudonné qui entrent en littérature; et Guy Boley et David Diop qui signent leur deuxième titre.

Premier roman de Meryem Alaoui, "La vérité sort de la bouche du cheval" livre une peinture haute en couleur de la vie quotidienne dans un Maroc populaire où chacun fait face aux difficultés à force de vitalité et de débrouillardise.

Le jury, présidé par Bernard Pivot, est composé de Pierre Assouline, Tahar Ben Jelloun, Françoise Chandernagor, Philippe Claudel, Paule Constant, Didier Decoin, Virginie Despentes, Patrick Rambaud et Eric-Emmanuel Schmitt.

La deuxième sélection sera annoncée le 2 octobre, alors que la troisième, avec quatre écrivains en lice, le 30 octobre.

Le nom du lauréat du prix sera dévoilé le mercredi 7 novembre.

Le Goncourt 2017 a été attribué à Éric Vuillard pour '’L'Ordre du jour’’ paru aux Éditions Actes Sud. En 2016, c’est Leila Slimani, une autre Marocaine qui l’avait remporté pour ‘’Chanson douce » parue chez Gallimard.

Voici, par ailleurs, la liste de la première sélection telle que annoncée par l’Académie Goncourt :

Meryem Alaoui , "La vérité sort de la bouche du cheval" ( Gallimard)

Inès Bayard, "Le malheur du bas" (Albin Michel)

Guy Boley, "Quand Dieu boxait en amateur" (Grasset)

Pauline Delabroy-Allard, "Ça raconte Sarah" (Éditions de Minuit)

Adeline Dieudonné, "La vraie vie" (L’Iconoclaste)

David Diop, "Frère d’âme" (Seuil)

Clara Dopont-Monod, "La révolte" (Stock)

Eric Fottorino, "Dix-sept ans" (Gallimard)

Paul Greveillac, "Maîtres et esclaves" (Gallimard)

Nicolas Mathieu, "Leurs enfants après eux" (Actes Sud)

Gilles Martin-Chauffier, "L’Ère des suspects" (Grasset)

Tobie Nathan, "L’évangile selon Youri" (Stock)

Daniel Picouly, "Quatre-vingt-dix secondes" (Albin Michel)

Thomas B. Reverdy, "L’Hiver du mécontentement" (Flammarion)

François Vallejo, "Hôtel Waldheim" (Viviane Hamy)

→ Lire aussi : France : Le Maroc à l’honneur du festival ‘’Voyages en guitare’’ en Indre-et-loire

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :