ban600
credit agricol

La violence, vestige de l’évolution ou mal des temps modernes ?

La violence, vestige de l’évolution ou mal des temps modernes ?

Dossier du mois

Amal Chabach, Psychologue

Élever les consciences et épurer les cœurs pour un monde meilleur

La violence comportementale a toujours existé, depuis la nuit des temps, et cela dans son image extrême : le meurtre avec l’histoire originelle de l’Humanité des deux frères Habel et Caïn.
Mais étant des êtres qui possèdent la conscience et le libre arbitre, nous devrions nous poser la question « que se passe t-il dans notre société ou plutôt dans le monde entier...? »

Toute cette incontinence de la violence chez l’humain, cette perdition de nos principes de base de respect de soi et d’autrui, cet effritement de notre éducation civique, du respect de soi et de l’autre, cette insuffisance d’auto-contrôle de nos émotions et de nos actions sont autant de signaux d’alarme.

Je dirai que c’est une souffrance générale de la perte de notre identité humaine, un manque d’éducation de plus en plus accentué, l’intolérance à la frustration et au « Non », au nom d’une soi-disant liberté de choix et d’un ego démesuré nourri par une société qui donne de plus en plus d’importance au paraître qu’à l’Être. Ceci est dû, principalement, à un déséquilibre relationnel avec notre spiritualité et une croyance erronée que notre bonheur se trouve entre les mains d’autrui et donc dans le contrôle et la manipulation de ce dernier.

Un autre facteur prédominant et super puissant est celui des médias qui véhiculent, surtout ces derniers temps, dans un but purement lucratif, des informations terrorisantes et sombres sur ce qui se passe dans le monde, stimulant nos cerveaux archaïques d’auto-défense, d’insécurité et de susceptibilité, au lieu de contrebalancer avec des événements heureux, agréables et sécurisants pour façonner également chez tout un chacun une vision d’espoir et de sécurité environnementale.

En écrivant ces lignes, une grande tristesse m’envahit car je crois en la grandeur et la beauté de l’Humain mais je reste profondément convaincue que sans la nuit, la lumière ne brillera jamais.

C’est la responsabilité de tout un chacun de s’entraider pour construire un meilleur monde à léguer à nos petits enfants, en élevant les consciences, en épurant nos cœurs, avec une bonne éducation dans nos écoles, une meilleure cohésion familiale, un amour infaillible pour notre pays, pour notre planète Terre en la protégeant, en prenant la décision ici et maintenant d’effectuer un travail sur nous-mêmes pour nourrir « le bon loup » en nous et en apprenant à nous aimer plus. Ainsi nous aimerions nos semblables à qui nous ne ferions plus de mal et qui nous aimeront en retour... ou pas, mais au moins, au fin fond de nous-mêmes nous serions fiers d’être des éléments positifs de la Création Divine. Nous pourrions, en conséquence, donner un sens positif et éternel à notre existence momentanée sur terre !

N’oublions jamais que nous récoltons ce que nous avons semé et que le changement sociétal commence par le changement conscient et l’engagement individuel.

À propos de l'auteur:

Souad Mekkaoui

Souad Mekkaoui est la Directrice de la Rédaction de « Maroc diplomatique ». Une passion pour l’écriture et un irrésistible désir de communiquer. Auparavant professeur de langue française, écrivaine et aujourd’hui journaliste en charge de « Maroc diplomatique » dans ses versions écrite et numérique, Souad Mekkaoui, auteure de Plus forte que la souffrance et Femmes au purgatoire, elle est aussi une femme engagée avec sa plume contre les abus de tous genres, sociétaux et moraux. Son style s’inspire de l’impertinence, il nous livre en revanche une vision pertinente des choses, il questionne…

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :