A LA UNEMonde

La visite d’une délégation américaine à Dakhla reflète l’appui sans faille au processus d’ouverture d’un consulat US (David Fischer)

La visite à Dakhla d’une délégation US de haut niveau, conduite par le secrétaire d’Etat adjoint américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, reflète l’appui sans faille des Etats-Unis au processus d’ouverture de leur Consulat général à Dakhla, a indiqué dimanche l’ambassadeur américain à Rabat, David Fischer.

« En étant ici aujourd’hui, nous avons franchi une autre étape importante dans la sécurisation du partenariat entre nos grandes nations », a souligné M. Fischer qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’issue d’une visite effectuée par la délégation américaine dans les locaux du futur Consulat général US à Dakhla, en présence notamment du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Le diplomate américain a rappelé que le président Donlad Trump avait annoncé, en décembre dernier, la promulgation d’un décret présidentiel portant sur la décision des Etats-Unis d’Amérique de reconnaître la pleine souveraineté du Royaume du Maroc sur l’ensemble du Sahara marocain.

« Le mois dernier, le président Trump a reconnu l’inévitable et a déclaré l’évidence: le Sahara est marocain, et le Maroc a la seule solution juste et durable pour résoudre le sort du territoire », a-t-il indiqué, en faisant référence au plan d’autonomie présenté par le Royaume.

« Nous sommes ici aujourd’hui pour faire de la proclamation du président Trump une réalité, en élargissant considérablement la présence du gouvernement américain dans les provinces du sud », a-t-il insisté.

M. Fischer a également exprimé ses remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, « dont le ferme dévouement à l’amitié américano-marocaine était essentiel pour rendre cette visite possible ».

Il a noté que le gouvernement américain a déjà franchi une étape dans l’établissement d’une antenne diplomatique à Dakhla, en ouvrant un consulat virtuel avec une présence en ligne, ajoutant que « ce n’était cependant que la première étape ».

« Le processus d’ouverture d’un nouveau consulat n’est pas celui que nous prenons à la légère », a-t-il relevé, notant que Dakhla, qui « a un potentiel clair pour un avenir encore meilleur », mérite un engagement similaire que celui fait à Casablanca, « où nous faisons des investissements importants pour construire un nouveau consulat magnifique, à la hauteur de la grandeur de cette ville ».

Le diplomate US a rappelé que chaque administration américaine depuis Bill Clinton a soutenu le plan d’autonomie marocain comme voie vers la paix.

« Les États-Unis investissent dans l’avenir des provinces du sud depuis l’administration de Barack Obama, principalement grâce au financement de l’Initiative de partenariat pour le Moyen-Orient du Département d’État, qui se concentre sur la création d’emplois et le renforcement de la société civile », a-t-il rappelé.

(avec MAP)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page