La visite historique de feu SM Mohammed V à Tanger, un tournant dans la marche du Maroc pour l’indépendance

SM Mohammed V

Le peuple marocain et les hommes et femmes du Mouvement national, de la famille de la résistance et de l’armée de libération commémorent, vendredi, le 74ème anniversaire de la visite historique de feu SM Mohammed V à Tanger (9 avril 1947), et le 65ème anniversaire de la glorieuse visite royale du Père de la Nation à Tétouan (9 avril 1956), un tournant dans la lutte du Maroc pour l’indépendance.

Cette commémoration, riche en significations et enseignements pour les générations montantes, est l’occasion de célébrer deux discours historiques, prononcés par feu SM Mohammed V à neuf années d’intervalle, qui retracent un long chemin allant de la revendication claire et solennelle de l’indépendance, à la consécration de l’unité du Royaume.

La visite royale à Tanger a marqué un tournant décisif dans le combat du Maroc pour le recouvrement de son indépendance, indique un communiqué du Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, qui qualifie cette visite de rupture entre deux époques, celle de la lutte menée par le Palais royal et les pionniers du Mouvement national contre l’administration de la résidence générale du Protectorat français, et celle de la revendication du droit du Maroc à son indépendance devant la communauté internationale.

Cette visite, poursuit le communiqué, est intervenue au moment où le monde aspirait à tourner la page du colonialisme et à donner aux peuples la liberté de choisir leur destin. Ainsi, cette visite de feu SM Mohammed V était l’illustration de l’unité du Maroc et l’occasion idoine pour réclamer haut et fort l’indépendance du pays, sa liberté et sa souveraineté.

Conscientes que cet événement allait sonner le glas du protectorat, les forces coloniales ont commis, deux jours avant la visite, le massacre odieux du 7 avril 1947 à Casablanca, une véritable tuerie ayant fait des centaines de morts et de blessés parmi le peuple marocain, dans le but d’éteindre sa ferveur et d’empêcher le chef de file du Mouvement national, feu SM Mohammed V, d’effectuer un acte de bravoure: Une visite fort en symboles à la ville du Détroit.


Mais c’était sans compter avec la détermination du regretté Souverain, qui, après avoir rendu visite aux familles des victimes du massacre, a répondu sans équivoque au Résident général: Il est hors de question de reculer sur le principe de cette visite.

Le 9 avril 1947, le Libérateur de la Nation s’est rendu au bord du train royal de la ville de Rabat vers Tanger, en passant par Souk Larbaa, Kser El Kébir et Assilah où un accueil grandiose au milieu d’une foule impressionnante a été consacré au regretté Souverain. Cette merveilleuse image a brisé les obstacles semés par les autorités coloniales, témoignant de la puissante symbiose ayant toujours uni le glorieux Trône alaouite et le peuple marocain. A cette occasion, les habitants de Tanger ont réservé un accueil mémorable au cortège royal, donnant par la même toute sa magnificence aux liens d’allégeance et d’attachement indéfectible au Trône.

Dans ce discours, prononcé dans l’espace de la Mendoubia de Tanger devant les représentants des puissances étrangères, des autorités administratives internationales de Tanger et de nombreuses personnalités, feu SM Mohammed V a exprimé clairement et sans ambigüité la volonté du peuple marocain de recouvrer son indépendance et de prendre son destin en main sur l’ensemble de son territoire.

“Les droits du peuple marocain ne peuvent se perdre et ne se perdront jamais”, avait clamé le Libérateur de la Nation, haut et fort, devant les représentants consulaires de différents pays et la population locale en communion patriotique.


Lors de cette visite, feu SM Mohammed V a prononcé, le vendredi 10 avril à la grande mosquée de Tanger, le prêche de vendredi dans lequel il a appelé la Nation à demeurer attachée aux préceptes de l’Islam, tout en réaffirmant l’ancrage du Royaume au monde arabo-islamique.

Dix ans après la visite glorieuse de Tanger, le regretté Souverain allait revenir, le 9 avril 1956, dans le Nord, cette fois-ci à Tétouan, pour annoncer aux Marocains l’indépendance et l’unification du Nord et du Sud du Royaume. Une visite tout aussi historique intervenue sur la route du retour du Roi Libérateur, après un séjour en Espagne où Il avait tenu des négociations pour le parachèvement de l’unité territoriale du Maroc, couronnées par la signature, le 7 avril 1956, de la déclaration commune et d’un protocole annexe en vertu desquels Madrid reconnaît l’indépendance du Maroc et sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire.

Le 74ème anniversaire de la visite historique de feu SM Mohammed V à Tanger et le 65ème anniversaire de Sa visite à Tétouan sont aujourd’hui l’occasion pour appeler à davantage d’efforts de toutes les composantes de la société marocaine, en faveur de la préservation de la mémoire de l’épopée glorieuse de la résistance et de la lutte pour l’indépendance, ainsi que pour la promotion de l’esprit citoyen et de la connaissance des faits historiques de cette période, notamment auprès des jeunes générations.

( Avec MAP )