La voiture s’engouffre dans l’église un dimanche de messe: trois blessés

Une voiture s’est engouffrée dimanche dans une église de Decize (Nièvre) peu avant le début de la messe de 11 heures, renversant trois personnes, l’une sur le parvis et deux dans l’édifice, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Deux des blessés n’ont été que légèrement atteints mais une troisième personne, un jeune garçon a été transférée à l’hôpital de Moulins (Allier) avec une suspicion de commotion cérébrale. Il s’en est sorti avec une clavicule cassée, selon le prêtre de la paroisse.

“Dieu nous a sauvé”, affirme le père Jean Bosco Akogo quand il repense à l’accident.

“Tout le portail et des poutres sont tombés et se sont cassés. Heureusement qu’il n’y avait pas encore trop de monde à l’intérieur de la nef sinon des poutres auraient pu écraser des gens”, poursuit-il.


L’incident a été provoqué par un conducteur âgé de 84 ans, qui “a confondu les pédales de sa voiture et a accéléré au lieu d’appuyer sur le frein”, a-t-on ajouté à la gendarmerie, en confirmant une information du quotidien Le Journal du Centre.

Mais les secours ont cru un temps à un attentat terroriste.

“Des gens ont appelé pour dire qu’une voiture avait pénétré dans l’Église et qu’il y avait des coups de feu”… En fait, le bruit des chaises écrasées par le véhicule.

“Heureusement”, souligne-t-on à la gendarmerie, “que seule la moitié du portail était ouverte. La voiture a été ainsi contrainte à aller sur la gauche et à venir heurter un pilier, au lieu de remonter l’allée centrale”.


L’incident s’est déroulé à l’église Saint-Aré de Decize, un édifice roman classé aux Monuments historiques.

Appelée rapidement sur place, Annick Jaillot, la première adjointe de cette commune de 5.000 habitants a pu constater “la panique” chez la trentaine de fidèles ayant été témoins de la scène. “L’un d’eux m’a dit qu’il avait cru à une bombe”.

Des barrières de sécurité ont été placées pour empêcher temporairement l’accès à l’église fragilisée avant que les services de la mairie ne viennent lundi évaluer de manière plus approfondie les dégâts.

Le conducteur octogénaire a été emmené à la brigade de gendarmerie où il a été entendu. Une enquête est en cours.


Avec AFP