L’adhésion du Maroc à la CEDEAO, une reconnaissance des efforts du royaume pour le développement de l’Afrique

Moroccan protesters hold a giant national flag during a demonstration outside the French embassy in Rabat on February 25, 2014, following diplomatic tensions raised by civil lawsuits filed in Paris accusing Morocco's intelligence chief of "complicity in torture." Morocco, a close ally with strong commercial and cultural ties to its former colonial ruler, had reacted furiously to the announcement last week of two lawsuits filed by an NGO against Abdellatif Hammouchi, the head of its domestic intelligence agency (DGST). AFP PHOTO/FADEL SENNA / AFP PHOTO / FADEL SENNA

L’accord de principe donné par la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dimanche à Monrovia (Libéria), à la demande d’adhésion du Maroc à ce groupement régional, est une reconnaissance des efforts du Royaume et sa contribution au développement de l’Afrique, a affirmé l’universitaire Yasmine Hasnaoui.

L’experte en relations internationales a souligné dans une déclaration à la MAP qu’il s’agit d’une “reconnaissance politique” des efforts du Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, en faveur de développement du continent africain.

Après avoir rappelé les visites effectuée par SM le Roi à une vingtaine de pays africains et qui ont été couronnées par la signature de plusieurs conventions de coopération et de partenariat et le lancement de grands projets, cette enseignante à diverses universités américaines a relevé que l’adhésion du Royaume à ce regroupement économique régional contribuera sans doute au renforcement de la coopération entre le Maroc et les pays africains, notamment dans les domaines politique, économique et sécuritaire. Ces grands projets de partenariat lancés par le Maroc en Afrique l’ont propulsé au rang du deuxième investisseur africain sur le continent, confortant ainsi la place de choix qu’occupe le Royaume sur le plan économique au niveau continental, a fait observer Mme Hasnaoui. La Conférence de la CEDEAO, réuni dimanche à Monrovia pour son 51è sommet ordinaire, a donné son accord de principe à la demande d’adhésion du Maroc à ce groupement régional.