L’adhésion du Maroc au TAC de l’ASEAN, une démarche importante et mutuellement bénéfique

L’adhésion du Maroc au Traité d’amitié et de coopération (TAC) de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) qui regroupe des puissances économiques émergentes, constitue une démarche importante et mutuellement bénéfique, a indiqué le Chef du gouvernement, M. Saad Eddine El Othmani.

“L’adhésion du Royaume au TAC de l’ASEAN sera mutuellement bénéfique et permettra, par conséquent, de dresser des ponts de coopération et de partenariat entre l’Afrique et l’Asie”, a relevé M. El Othmani, dans un entretien accordé à la MAP, en marge de sa participation à la 13-ème édition du Forum Économique Islamique Mondial (WIEF), qui se tient du 21 au 23 novembre à Kuching, ville malaisienne de l’Etat du Sarawak.

Le Chef du gouvernement a souligné que le Royaume sera un partenaire stratégique pour l’ASEAN en Afrique, en capitalisant sur ses différentes potentialités.

“Le Royaume qui constitue un portail sur le continent africain, entretient des relations solides avec le continent européen, dispose d’un partenariat stratégique avec le Conseil de coopération du Golfe (CCG) et établit des accords de libre-échange avec les Etats Unis”, a affirmé M. El Othmani, notant que le Maroc veille, dans le cadre de son approche, à diversifier ses partenaires économiques et commerciaux.


M. El Othmani a fait noter que l’ASEAN tirera également profit de la stabilité dont jouit le Royaume et de son climat favorable des affaires, en se démarquant des pays de la région.

“Le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, a mis en œuvre plusieurs réformes structurantes dans plusieurs secteurs d’activité, en refaçonnant le cadre économique et législatif du pays, qui se démarque des pays de la région”, a souligné M. El Othmani.

Le Souverain a pris des décisions courageuses grâce à Sa vision proactive et engagée, a affirmé le Chef du gouvernement, relevant que le Maroc a su dépasser avec succès les défis qu’a connu la région arabe, en renforçant sa résilience et sa stabilité.

Le Chef du gouvernement a, de même, mis en avant les importantes avancées enregistrées par le Maroc dans le domaine numérique, de manière à accompagner la dynamique du développement et la révolution des moyens technologiques.


“L’intérêt du marché asiatique ne fait que grandir pour un Maroc qui en plus de son emplacement stratégique, a pu assurer une transition vers le monde digital”, a-t-il dit, mettant en relief les stratégies importantes lancées par SM le Roi notamment dans le domaine de la croissance verte, du développement durable et de l’économie numérique.

“Ces grandes mutations, qui requièrent une transition courageuse pour une économie moderne, sont au cœur des préoccupations de ce 13-ème Forum Économique Islamique Mondial qui connait la participation de plusieurs pays du monde musulman en provenance des quatre coins du monde”, a ajouté M. El Othmani.

Le Maroc, qui a toujours répondu présent à cette manifestation, prévoit, à cette occasion, un ensemble de rencontres bilatérales en vue de développer les relations économiques, culturelles avec les pays asiatiques, notamment avec la Malaisie, un pays frère, et une importante puissance émergente, dont les potentialités et les réalisations ne sont pas à démonter. Le Chef du gouvernement a, à cet égard, rappelé que Kuala Lumpur soutient la demande d’adhésion du Maroc à l’ASEAN.

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est est une organisation politique, économique et culturelle regroupant dix pays d’Asie du Sud-Est. Elle a été fondée en 1967 à Bangkok (Thaïlande) par cinq pays dans le contexte de la guerre froide pour faire barrage aux mouvements communistes, développer la croissance et le développement et assurer la stabilité dans la région.


Aujourd’hui, l’association a pour but de renforcer la coopération et l’assistance mutuelle entre ses membres, d’offrir un espace pour régler les problèmes régionaux et peser en commun dans les négociations internationales.

L’ASEAN a été précédée par l’organisation appelée Association of Southeast Asia (ASA), une alliance entre les Philippines, la Malaisie et la Thaïlande formée en 1961.

-Propos recueillis par Nadia El Ahmar-