A LA UNESociété

L’administration de la prison locale d’Oujda 2 dément les allégations concernant l’état de santé d’un détenu

L’administration de la prison locale d’Oujda 2 a démenti, vendredi, les allégations véhiculées par la section d’une association qui prétend défendre les droits de l’Homme, au sujet de l’état de santé du détenu (H.H).

L’administration pénitentiaire réagissait à un communiqué de ladite section dans lequel elle prétend que le détenu (H.H) se trouve dans une situation difficile, après avoir été privé du régime alimentaire approprié aux maladies dont il souffre.

Dans une mise au point, l’administration de la prison locale d’Oujda 2 affirme que le contenu de ce communiqué est « dénué de tout fondement », puisque le détenu bénéficie d’un suivi médical depuis son arrivée à la prison et d’un régime alimentaire spécial, vu qu’il souffre d’une allergie au blé et ce, conformément aux orientations du staff médical de l’établissement pénitentiaire.

La section de ladite association a fait sien le récit « mensonger » du détenu et de sa famille sans se donner la peine de s’assurer de sa véracité, contrairement aux règles de l’action sereine dans le domaine de défense des droits de l’Homme, ce qui témoigne de l’acharnement de cette association contre le département et les fonctionnaires de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion, conclut la mise au point.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page