ban600
credit agricol

L’Afrique du sud déterminée à jeter des ponts de rapprochement avec le Maroc

L’Afrique du sud déterminée à jeter des ponts de rapprochement avec le Maroc

La présidente du Parlement sud-africain, Baleka Mbete, a souligné, vendredi à Rabat, sa détermination à saisir toutes les opportunités en vue de jeter les ponts de rapprochement entre son pays et le Maroc.

Au cours d'un entretien avec Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, Mbete a affirmé que les représentants des deux nations sont appelés "à agir pour le renforcement des relations bilatérales, dans l'intérêt bien compris des deux peuples et de tous les peuples du monde".

Selon un communiqué de la première Chambre, la présidente du Parlement sud-africain a félicité le Maroc pour avoir regagné son siège au sein de l'Union africaine et exalté le rôle qu'il a joué dans le soutien à la lutte du peuple de l'Afrique du Sud contre l'apartheid. "Le Maroc a été l'un des premiers pays qui ont apporté un soutien actif à la lutte pour la libération de l'Afrique du Sud", a-t-elle dit, tout en exprimant sa gratitude au peuple marocain.

→ Lire aussi : La vision royale pour le développement authentique de l’Afrique

El Malki s'est de son côté remémoré l'héritage commun des deux pays, notamment à l'époque où le peuple sud-africain militait contre le régime raciste de l'apartheid, notant que le défunt leader Nelson Mandela demeure un symbole de la lutte des peuples pour la liberté et la dignité humaine. Il a dans ce contexte mis l'accent sur la ferme volonté du Royaume de resserrer les liens de coopération avec l'Afrique du Sud comme en témoigne les entretiens de SM le Roi Mohammed VI avec l'ex-président Jacob Zuma en marge du 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne tenu en novembre 2017.

Les deux chefs d’État avaient alors convenu de travailler ensemble pour se projeter dans un avenir prometteur, d’autant plus que le Maroc et l’Afrique du sud constituent deux pôles importants de stabilité politique et de développement économique, a-t-il rappelé.

Le président de la Chambre des représentants a d'autre part mis l'accent sur l'intérêt que revêt la nomination d'un nouveau ambassadeur sud-africain à Rabat, relevant qu'à son tour le Maroc avait nommé un ambassadeur à Pretoria. Par la même occasion, El Malki a passé en revue la position du Royaume sur la question du Sahara marocain, soulignant que le Maroc avait mis sur la table une proposition d'autonomie afin de parvenir à une solution définitive à ce conflit. Le Royaume est attaché à la légalité internationale et aux résolutions pertinentes des Nations unies, a-t-il poursuivi, indiquant que la promotion de la paix et de la stabilité dans le monde est une constante de la diplomatie marocaine.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :