AccueilA LA UNEL’Afrique, premier bénéficiaire des investissements directs marocains
L’Afrique

L’Afrique, premier bénéficiaire des investissements directs marocains

L’Afrique est le premier bénéficiaire des investissements directs marocains grâce au développement des partenariats et l’implication Royale en faveur du développement du continent, a souligné, lundi à New Delhi, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

La valeur cumulée des investissements directs marocains dans le continent a atteint 37 milliards de dirhams entre 2013 et 2017 grâce à un développement remarquable des partenariats et l’organisation de l’économie nationale orientée vers la promotion de la coopération Sud-Sud conformément à la volonté de SM le Roi Mohammed VI, a indiqué M. Elalamy dans un entretien à la MAP.

Le Maroc est désormais parmi les premiers investisseurs africains de l’Union économique des États de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et de la Communauté des États de l’Afrique centrale (CEMAC), s’est félicité le ministre, qui effectue une visite de travail en Inde.

Selon M. Elalamy, cette forte croissance des investissements marocains en Afrique a été observée au cours de la dernière décennie à la suite de l’engagement fort du Maroc pour le développement du continent.

Depuis l’année 2000, 50 visites royales ont été effectuées dans plus de 30 pays africains et plus de 1.000 accords ont été signés, a souligné le ministre, ajoutant que durant chaque visite royale il y avait des opérateurs économiques et des responsables d’établissements publics qui veillent à donner corps à la coopération maroco-africaine.

→ Lire aussi : Le Maroc capitalise sur ses différents atouts pour contribuer au développement de l’Afrique

Il a également indiqué que plusieurs investissements sont tendent à diversifier cette coopération, notamment dans les secteurs d’engrais, du ciment, de l’agroalimentaire et de l’industrie pharmaceutique.

Les opérateurs des secteurs des télécoms, des banques et du bâtiment et travaux publics (BTP) sont très présents en Afrique, a fait savoir M. Elalamy, indiquant que les banques marocains sont opérationnelles dans 30 pays africains.

“Tout cela contribue à l’émergence du continent conformément aux hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI”, a-t-il dit.

Le Royaume est devenu donc un réel hub africain permettant à des pays comme l’Inde de rentrer par la porte marocaine et de découvrir un continent qui est extrêmement prometteur de par son potentiel en matière de consommation, de production et d’exportation, a-t-il poursuivi.

Ce partenariat entre l’Inde et l’Afrique a un intérêt à la fois pour le Maroc et pour tout le continent, a souligné M. Elalamy, notant que l’Inde peut utiliser la plate-forme marocaine qui existe déjà depuis plusieurs années pour promouvoir le volume de ses investissement avec l’Afrique.

“Nous avons aujourd’hui des résultats extrêmement probants qui font que les opérateurs internationaux préfèrent utiliser notre plate-forme qui a prouvé ses capacités”, a-t-il dit.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :