Lahcen Daoudi, syndrome d’une implosion au sein du PJD ?

Lahcen Daoudi manifeste
Lahcen Daoudi manifeste

Par Souad Mekkaoui

Le PJD vient de rendre public, via son site officiel, un communiqué dans lequel le parti de la lampe déclare que le Secrétariat général du PJD a tenu une réunion extraordinaire, ce mercredi 6 juin, en fin d’après-midi sous la présidence de Saad Eddine El Othmani.

La réunion a porté sur les retombées de la participation de Lahcen Daoudi au sit-in contestataire des salariés de Centrale Danone devant le parlement, dans la soirée du mardi, pour dénoncer le boycott et le manque de réactivité du gouvernement.

Rien que ça! Daoudi, en minimisant son acte, était à mille lieues de penser que cela allait être le coup de massue pour sa carrière.


Après l’exposé des différents aspects de ce fait, le secrétariat général du PJD a précisé que la participation de Lahcen Daoudi à la manifestation de contestation est un comportement “inconvenable”, “inapproprié et contraire à la raison”. Le secrétariat général qui a apprécié,  toutefois, la responsabilité du  ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance à assumer son acte et sa demande d’être relevé de ses fonctions, dit avoir pris acte de sa demande.

Rappelons qu’après son apparition incongrue et saugrenue au milieu d’un petit groupe de personnes scandant des slogans, Lahcen Daoudi s’est donné en spectacle dans une scène abracadabrante où lui-même soufflait une phrase “accroche” à l’oreille de l’un des manifestants en se faisant filmer sans s’en faire une miette.

Juste après la vidéo diffusée du sit-in, le Chef de gouvernement, qui en aurait fait une jaunisse, surtout que ses ministres lui font prendre des débrouillées, lui aurait fait savoir son mécontentement. D’ailleurs, Lahcen Daoudi, qui, apparemment, a du mal à prendre une contenance, s’est déjà attiré les foudres des internautes après son passage, en fin de semaine, sur Médi1 TV et ses propos pour le moins qu’on puisse dire cancanants. C’est dire qu’il est allé trop fort, cette fois-ci, bien que ses sorties médiatiques aient souvent fait grincer les dents!

Par cet épisode imprévu, Lahcen Daoudi rajoute une fêlure dans l’ossature du parti de la lampe, fragilisé et divisé depuis le départ de Abdelilah Benkirane qui continue à faire une fixette sur son passé révolu, et tient à faire parler de lui et peut-être à semer le trouble dans les coulisses du parti.