A LA UNEMaroc

L’aide du Maroc aux pays africains pour contrer la pandémie traduit son engagement à relever les défis des ODD

L’aide envoyée par le Maroc à une vingtaine de pays africains pour lutter contre la pandémie du Covid-19 traduit l’engagement du Royaume, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, à contribuer à relever les défis liés à la réalisation des Objectifs du développement durable, a souligné lundi l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des organisations internationales basées à Vienne, Azzeddine Farhane.

“Le Maroc, sur hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a envoyé des aides à plus d’une vingtaine de pays africains et a placé la mobilisation et l’action solidaire comme prérequis pour surmonter les défis multiples auxquels fait face le continent africain”, a affirmé M. Farhane, dans une intervention devant le Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) qui se tient du 7 au 11 juin à Vienne.

Cette approche de solidarité, a-t-il expliqué, traduit l’engagement constant du Maroc envers l’Afrique et la volonté du Royaume “de partager son expérience avec les pays du Continent, pour contribuer à relever les défis liés à la réalisation des objectifs de développement durable”.

Il a dans ce sens mis en exergue l’engagement de l’AIEA qui a fourni son soutien à 127 pays membres pour lutter contre l’épidémie et la rapidité et l’efficacité de sa réponse aux besoins urgents des États membres, notamment en matière d’équipement, de détection et de protection.

M. Farhane a indiqué que le Maroc demeure convaincu que le soutien constant à la recherche et au développement dans les laboratoires d’applications nucléaires permettra à l’Agence de renforcer sa capacité de réponse et de mitigation pour aider les États membres, notamment en période d’urgences exceptionnelles, telles que celles imposées par la pandémie du Covid-19.

Se félicitant de l’adoption par consensus, durant la présidence marocaine de la 64ème Conférence générale de l’AIEA, de la Résolution relative à l’initiative Zodiac, il a réitéré le plein soutien du Maroc à cette initiative et aux activités prévues visant à appuyer les pays membres et les mieux préparer pour lutter contre d’autres éventuelles pandémies.

Par ailleurs, a-t-il poursuivi, le Maroc a développé, grâce à l’appui de l’AIEA une expertise dans la promotion de l’utilisation pacifique des applications et technologies nucléaires au service du développement durable de manière générale et demeure attaché à sa coopération bilatérale et triangulaire avec l’Agence. Le diplomate marocain s’est également félicité de l’étroite coopération engagée avec l’Agence dans le domaine de l’alimentation et l’agriculture, qui a permis d’élaborer une nouvelle technique permettant de distinguer et de différencier l’érosion des sols observée dans les écosystèmes agricoles des régions montagneuses.

A ce titre, il est intéressant de relever que des études réalisées sur le terrain avec cette méthode au Maroc ont permis d’évaluer l’efficacité des mesures de préservation des sols et de limiter leur érosion, a-t-il fait observer.

Rappelant que le Maroc a bénéficié du programme du Commissariat français à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) qui favorise la formation avancée et la coopération à la recherche-développement dans le monde, il a souligné les efforts déployés, dans le domaine de la réglementation, par l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMMSNuR).

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page