A LA UNEEconomie

L’AIDSMO appelle à renforcer la transformation digitale pour soutenir la durabilité du secteur minier arabe

Le directeur général de l’Organisation arabe du Développement industriel, de la Standardisation et des Mines (AIDSMO), Adel Saker, a appelé mardi les pays arabes à promouvoir la transformation numérique, afin de soutenir la durabilité du secteur minier.

Le renforcement du secteur minier dans les pays arabes par le biais de l’innovation et des technologies modernes, y compris la transformation numérique, est un pari réel et stratégique pour le développement durable, indique l’AIDSMO dans un communiqué, ajoutant que ce renforcement contribue au développement économique et à la création de l’attractivité pour l’amélioration du climat des affaires. À cet égard, M. Saker a souligné que la transformation numérique dans le secteur minier incite à l’innovation dans les méthodes et approches modernes visant la mise en place des installations industrielles minières intelligentes, connectées et efficaces, en concevant une infrastructure numérique et en améliorant ses composants.

Cette transformation numérique est atteinte également par l’utilisation des technologies modernes et des techniques de la quatrième révolution industrielle, qui visent à restructurer l’activité minière, de l’exploration à la production, a-t-il ajouté. Le directeur général a mis l’accent sur le besoin impératif de consolider les capacités des institutions qui opèrent dans le secteur minier, en créant un jumelage numérique permettant d’enregistrer et de produire une copie numérique des processus de la recherche, de l’exploration, de l’extraction et de la fabrication, soulignant que cela renforcera la valeur ajoutée de ces minerais et fournira des données à analyser. M. Saker a évoqué, dans ce contexte, le rôle de l’AIDSMO dans l’accompagnement des orientations mondiales relatives à la transformation numérique dans le secteur minier, représenté dans la réponses aux demandes et aux données des usines et des sociétés liées aux secteurs extractifs et manufacturiers dans les 21 pays arabes membres.

Tout cela est disponible sur la plateforme des demandes et offres de produits industriels arabes, mise en place par l’Organisation pour soutenir le secteur industriel et minier arabe, a-t-il relevé. Le directeur général de l’AIDSMO s’est félicité de certaines expériences arabes dans l’amélioration des moyens de transformation numérique au sein de leurs institution, par la création des bases numériques pour les cartes géologiques et minérales, l’élaboration des rapports, des études spécialisés, des indicateurs, des statistiques, des lois et des législations, ainsi que la mise en place des plateformes numériques pour les licences minières et les opportunités d’investissement.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page