L’ambassade de Palestine au Maroc appelle la communauté internationale à assumer ses responsabilités vis-à-vis du peuple palestinien

L’occupation israélienne entrave l’établissement de la paix internationale, a indiqué l’ambassade de Palestine au Maroc appelant la communauté internationale à assumer ses responsabilités éthiques et politiques vis-à-vis du peuple palestinien.

Le Monde entier est appelé à apporter l’aide au peuple palestinien pour établir un État indépendant avec Al Qods Al Charif comme capitale, reconnaître le droit au retour des réfugiés palestiniens et leur droit à disposer d’eux-mêmes, a souligné l’ambassade dans un communiqué rendu public, lundi, à l’occasion de l’anniversaire de la proclamation de l’indépendance et la disparition de Yasser Arafat, notant que sans ces conditions la paix et la sécurité ne régneront jamais.

L’ambassade a exhorté les défenseurs de la justice et des droits de l’homme et les militants pour l’émancipation des peuples d’œuvrer de concert avec les instances onusiennes et les grandes puissances pour que la Palestine soit libérée et que les pays pro-Israël cessent de faire deux poids deux mesures et respectent les règles du droit international en suspendant leur soutien matériel, militaire, médiatique et politique à l’occupant.

Selon le communiqué, cette célébration, qui coïncide avec la disparition du dirigeant martyr Abou Ammar à la mi-novembre, rappelle la nécessité d’avancer en dépit des obstacles, des sacrifices, de la dégradation de la situation humanitaire et de l’affaiblissement du soutien arabe et international à la cause palestinienne en vue de trouver une solution à cette question.


Cet anniversaire intervient dans un contexte marqué par des mutations régionales difficiles, une situation chaotique des pays arabes et les retombées des crises et des conflits qui déchirent la région, d’où la nécessité de faire montre de fermeté en poursuivant la lutte dans les différents foras internationaux et régionaux pour expliquer les souffrances quotidiennes du peuple palestinien et dévoiler les pratiques racistes de l’occupation en violation flagrantes des droits de l’homme, à la veille de l’organisation du congrès international de la paix qui ambitionne de tracer une feuille de route visant à mettre fin à l’occupation.