A LA UNEDiplomatie

L’ambassade du Japon au Maroc fait don de 7 pianos électroniques en faveur des bénéficiaires de la Fondation Orient-Occident

En vue de renforcer les relations culturelles et sociales entre le Japon et le Royaume du Maroc, une cérémonie d’inauguration d’un don de 7 pianos électroniques en faveur de la Fondation Orient-Occident a eu lieu le jeudi 25 novembre 2021 en présence de l’Ambassadeur du Japon Monsieur SHINOZUKA Takashi, du Représentant du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) Monsieur François Reybet-Degat, et de la Présidente de la FOO Madame Yasmina Filali.

Les 7 pianos électroniques, obtenus par la Fondation Orient-Occident, grâce à la générosité du peuple du Japon, ont pour but d’enrichir davantage les activités culturelles au sein de cette Fondation.

            La Fondation Orient-Occident, avec laquelle le Gouvernement du Japon collabore pour la première fois, est un des partenaires du HCR Maroc. Cette Fondation, en étroite collaboration avec le HCR Maroc, œuvre pour le développement local, social, économique et culturel des réfugiés, des demandeurs d’asile, des migrants et des marocains. Et ce à travers ses centres de proximité à l’échelle nationale.

            La Fondation Orient-Occident vise également à faciliter l’intégration des réfugiés dans la société marocaine en leur fournissant une assistance dans le domaine psychosocial, éducation, et renforcement des compétences.

De surcroit, elle entend renforcer le dialogue des cultures et promouvoir la richesse du métissage et la diversité culturelle, et ce à travers la mise en œuvre des activités culturelles, ludiques, et artistique dans une approche inclusive participative de tous les bénéficiaires de différentes nationalités.

→ Lire aussi : Installation de Ghita Lahlou El Yacoubi, consule générale honoraire du Japon à Casablanca

A cette occasion, l’ambassadeur du Japon au Maroc, M. Takashi Shinozuka, a prononcé une allocution dont intégralité ci-après:

C’est un grand plaisir et un immense honneur de me trouver dans cet espace accueillant et en cette occasion de remise officielle d’un don japonais de pianos au profit de la Fondation Orient-Occident.  J’en suis d’autant plus heureux que je suis déjà venu ici en tant que Rotarien, lorsque mon club, le Club Rabat Chellah, a lancé un programme pour accompagner les migrants.

C’est grâce à la culture que des initiatives comme la vôtre ont pu casser et vaincre le racisme, les disparités et la différence des races et d’origine.  Grâce à la culture nous aussi avons pu tisser des liens d’amitié et de reconnaissance entre les peuples tout en insistant sur la musique et son rôle dans l’amélioration du quotidien des migrants et des refugiés.

Ce don de pianos a pour objectif d’ouvrir de nouveaux horizons aux migrants, aux demandeurs d’asile et aux jeunes du quartier, en leur offrant l’apprentissage ou le perfectionnement d’un instrument de musique.

        La Fondation Orient-Occident œuvre en faveur des plus démunis en leur offrant une structure où s’instruire, se divertir et se former. La Fondation œuvre également pour les droits des réfugiés et des migrants au Maroc.

J’aimerais bien, à cette occasion, remercier la Fondation pour son soutien inestimable aux différents talents artistiques local et africain issues de divers lieux et cultures, ainsi que pour son rôle qu’elle joue en honorant les arts africains, dans un pays des plus accueillants au monde pour les personnes de cultures et d’origines diverses.

Grâce à la politique migratoire du Maroc l’intégration des migrants dans la société marocaine est très remarquable ; nous considérons beaucoup cette politique d’humaniste et de progressiste sous l’égide de Sa Majesté le Roi.

Une autre chose dont nous nous félicitions particulièrement, c’est que ces pianos soient des produits de Yamaha du Japon, et qu’ils symboliseront la pérennité et la qualité des relations nippo-marocaines.  Et chose admirable, c’est une compagnie Marocaine, la MIFA basée à Casablanca, qui importe les produits de Yamaha sur la base d’un long partenariat de quarante années.

Chère Madame la Présidente,

Il va sans dire, en guise de fin, que, nous comptons sur vous pour maintenir et d’entretenir ces instruments qui symbolisent l’amitié du peuple japonais, et nous sommes confiants de leur durabilité.  Bonne chance et bonne continuation dans votre noble mission.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page