L’ambassade du Maroc à Brasília continue d’apporter assistance aux Marocains bloqués au Brésil

Maroc

L’ambassade du Maroc à Brasília continue d’apporter assistance aux Marocains bloqués au Brésil, à travers notamment une cellule de veille mise en place depuis le 23 mars dernier, indique, samedi, un communiqué de l’ambassade.

“Dès le déclenchement de la pandémie du coronavirus et ce qui en est suivi, comme la fermeture de l’espace aérien national et la suspension des vols opérés par Royal Air Maroc en direction de Sao Paulo et de Rio de Janeiro, l’ambassade du Royaume au Brésil a mis en place, conformément aux instructions des autorités marocaines, tout un dispositif pour venir en aide aux ressortissants nationaux bloqués dans ce pays”, souligne la même source.

Ainsi, “depuis le 23 mars, la cellule de veille, mise en place par l’ambassade, a recensé 36 citoyens marocains, qui étaient arrivés au Brésil, essentiellement pour y effectuer un séjour touristique”, explique l’ambassade du Maroc à Brasília.

Et d’ajouter que “sur ce total, 17 personnes ont sollicité et obtenu l’assistance de l’ambassade. Les autres, dont notamment les membres de l’équipage d’un bateau de croisière, n’ont sollicité aucune aide et ont demandé des informations sur la date de leur rapatriement vers le Maroc”.

“De même, compte tenu de l’immensité du territoire brésilien, la cellule de veille a mobilisé les consulats honoraires du Royaume, principalement celui de Sao Paulo et de Belo Horizonte, pour assurer la mise en oeuvre optimale des prestations de logement, de prise en charge médicale et de restauration qui sont offertes, de manière régulière et constante, aux Marocains bloqués au Brésil”, assure la représentation diplomatique marocaine.


Selon le communiqué, “la mission diplomatique sensibilise en permanence les citoyens marocains, ainsi que ceux qui résident au Brésil de façon permanente, à la stricte application des normes et directives émises par les autorités sanitaires brésiliennes dans le cadre de la lutte contre la pandémie”.

“L’ambassade avait également suivi le cas d’une vingtaine d’étudiants marocains, qui suivaient des formations universitaires au Brésil, et qui avaient dû écourter leur séjour pour regagner, dès la fin du mois de mars, leurs universités en Europe, fait observer l’ambassade du Maroc à Brasília.