Diplomatie

L’ambassadeur du Japon au Maroc se félicite de l’installation de Ghita Lahlou El Yacoubi en tant que Consule honoraire à Casablanca

Dans une allocution de circonstance, l’ambassadeur du Japon au Maroc, M. Takashi Shinozuka, s’est félicité de l’installation de Mme Ghita Lahlou El Yacoubi en tant que consule générale honoraire du Japon à Casablanca.

Ci-après le texte intégral de son allocution :

Je tiens, tout d’abord, à vous souhaiter la bienvenue et vous remercier d’avoir bien voulu honorer de votre présence cette réception pour remercier Monsieur Larbi BELARBI, notre précédent Consul Général Honoraire ici à Casablanca, et présenter son successeur Madame Ghita LAHLOU AL YACOUBI. Et je suis aussi très reconnaissant à notre cher Président Abdelatif Gueraoui d’avoir bien voulu nous accueillir en ce beau siège d’Auto Hall.

Cher Ssi Larbi,
Je voudrais, tout d’abord, me féliciter d’avoir pu avoir à nos côtés, un grand homme d’affaires et un membre éminent du Conseil Economique et Social qui a travaillé avec nous pendant plus de dix ans pour le renforcement de nos relations économiques et commerciales. Dès avant mon arrivée, je savais par mes prédécesseurs que vous avez été un élément moteur dans le développement de nos relations économiques, qui fut caractérisé par l’augmentation des investissements japonais dans le Royaume. Vous avez été d’un précieux soutien lors de nos consultations sur les investissements avec les autorités marocaines et le secteur privé. En ce qui me concerne personnellement, ayant eu à remplir ma mission dans un contexte particulier de pandémie, vos conseils pertinents et d’une grande franchise ont toujours été pour moi une source d’inspiration et de sagesse. Vous allez certainement nous manquer, mais vous nous avez affirmé votre soutien continu à nous aider pour le renforcement de nos relations bilatérales, et nous serons heureux de pouvoir compter sur vous.

Chère Madame Ghita,
C’est à la fois un agréable devoir et un réel plaisir pour moi de vous féliciter solennellement de votre nomination aujourd’hui.
Vous êtes la quatrième personnalité à être nommée au poste de Consul Général Honoraire du Japon à Casablanca depuis l’établissement des relations diplomatiques entre le Japon et le Royaume du Maroc.
Je n’ai pas besoin de dire qui vous êtes, puisque vous êtes si connue à Casablanca, mais à travers mes contacts avec vous, je sais que vous êtes quelqu’un de sérieux, crédible, travailleur, dynamique, profondément engagée dans le social, mais aussi avec un grand sens de l’humour et un fervent patriotisme. Parmi vos nombreuses réalisations, si je n’en cite qu’une, je mentionnerai le rapport de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement auquel vous avez apporté votre part de contribution. Le rapport est bien sûr un ouvrage collectif de 35 sages, mais nous savons le rôle que vous avez joué pour mettre en exergue le développement du capital humain.
Nous nous réjouissons des nombreuses appréciations qui ont accueilli, à juste titre d’ailleurs, votre nomination par le Gouvernement du Japon.
En vous nommant Consul Général Honoraire, le Japon tient à souligner non seulement votre parcours remarquable, mais aussi vos profondes valeurs humaines et votre attachement à donner à l’amitié maroco-japonaise ses plus belles lettres de noblesse. Les valeurs élevées en lesquelles nous croyons et adhérons, sont aussi celles d’une femme, d’une avocate de l’amitié maroco-japonaise, que mon pays a décidé de nommer comme sa représentante à Casablanca.
Le Japon, que vous avez adopté, compte sur votre dynamisme et votre engagement pour porter avec succès les intérêts bien compris de nos deux pays, et plus particulièrement dans la région de Casablanca.
Casablanca est une ville qui est à l’image d’un Maroc avançant à grand pas vers le développement et la modernité sous la Conduite Eclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
C’est aussi la ville marocaine peut-être la plus connue au Japon, et cette métropole ne cesse de séduire beaucoup de Japonais qui lui sont liés par des contacts étroits et de longue date dans les domaines économique, culturel, commercial et touristique. On peut rappeler, par exemple, que c’est à Casablanca que se trouve le Business Council of Japanese Companies in Morocco (BCJC). Les bureaux de liaison des plus grandes firmes japonaises, comme Itochu Corporation, MARUBENI Corporation, Mitsubishi Corporation, MITSUI & CO.LTD, Sojitz Corporation et Sumitomo Corporation y ont aussi pignon sur rue. Nous y avons aussi nos grandes marques comme Japan Tobacco ou YKK. Et chose remarquable, nous y trouvons aussi des partenaires marocains, comme MIFA avec YAMAHA, qui ont travaillé pendant de longues années main dans la main avec des sociétés japonaises. Il conviendrait, donc, d’œuvrer aussi pour mettre en valeur et enrichir l’apport et la présence de cette communauté d’affaires japonaise qui a choisi domicile dans votre capitale économique.
Je suis convaincu que cette nomination est une réelle opportunité pour le Japon, pour le Maroc et pour la région de Casablanca. L’amitié entre nos deux pays et nos deux peuples est pérenne, et ainsi le sera la collaboration entre vous, Madame Lahlou, et notre Ambassade.
Une heureuse coïncidence a fait que cette réception ait lieu un 24 novembre. C’est là une date qui a une signification particulière pour moi du fait de mon expérience à la Maison Impériale du Japon, puisque c’est dans la nuit du 23 au 24 novembre qu’a lieu chaque année une importante cérémonie nommée Niiname Matsuri, durant laquelle Sa Majesté offre aux Dieux dont son ancêtre les produits de la nouvelle récolte de l’année pour exprimer sa gratitude. J’ai donc l’intime conviction que l’avenir de nos relations s’annonce de bons augures.

Mesdames, Messieurs, chers amis,
Avant de conclure, je voudrais vous dire combien nous avons apprécié l’attention accordée à cet événement d’aujourd’hui par les autorités de la Ville de Casablanca. Cette attention est reflétée à travers la présence parmi nous de plusieurs hautes personnalités de cette région et de cette ville magnifiques accompagnés des représentants des milieux publics et des médias.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page