L’Ambassadeur du Maroc, Karim Medrek aux cérémonies officielles du Waitangi Day, en Nouvelle-Zélande

Karim Medrek

L’Ambassadeur de Sa Majesté Le Roi, M. Karim Medrek en Nouvelle-Zélande, avec résidence à Canberra a pris part, au nom du Royaume du Maroc, aux célébrations organisées à Russell, par l’honorable Dame Patsy Reddy, Gouverneur Générale de la Nouvelle Zélande à l’occasion de la fête nationale néo-zélandaise.

M. Medrek a, également, participé à la cérémonie du « Beat Retreat » organisée par la marine néo-zélandaise, dans la région de Bay of Islands sur l’île du Nord, à l’occasion du 180ème anniversaire de la signature du traité de Waitangi.

Le diplomate marocain s’est, par ailleurs, entretenu avec Monsieur Winston Peters, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères. A cette occasion, l’Ambassadeur n’a pas manqué de rappeler que les deux pays ont bâti des relations amicales profondes et ouvertes qui vont du dialogue politique aux échanges économiques et passant par des coopérations sectorielles et contacts variés.

M. Medrek a déclaré à la MAP, à cet égard, que les deux pays, grâce à la convergence de leurs points de vues sur des questions multilatérales et globales, apportent une contribution significative à l’avancement de certains dossiers primordiaux comme la protection de l’environnement. Le développement de relations économiques et commerciales plus poussées figure, ainsi, parmi les priorités de l’agenda bilatéral des deux pays.

Les principales perspectives des relations bilatérales sont marquées par une volonté commune d’accroitre et de diversifier les échanges commerciaux entre les deux pays. Les actions entreprises pour le renforcement des relations bilatérales (consultations politiques, semaine du Maroc en Nouvelle Zélande, visites du Président de la Chambre des Représentants et de la Secrétaire d’Etat en charge du Commerce Extérieur,…) ont permis de consolider des acquis.


Les relations politiques connaissent une phase particulièrement dynamique marquée par la tenue des premières consultations politiques bilatérales en mars 2018 et la signature des mémorandums sur la tenue régulière de ces consultations et sur la coopération économique, culturelle, scientifique et technique.

Il y’a lieu d’indiquer que le traité, signé le 6 février 1840 à Waitangi, avait fait officiellement de la Nouvelle-Zélande une colonie de l’Empire colonial britannique, tout en garantissant aux Māoris (les premiers habitants de la Nouvelle-Zélande) leurs terres et l’égalité des droits avec les citoyens britanniques. La fête nationale a été déclarée pour la première fois en 1974, et depuis lors, elle a gagné en importance pour tous les Néo-Zélandais grâce à la renaissance maorie qui a permis de mieux comprendre les ramifications du Traité.