ban600

L’AMCI participe à New York aux travaux de l’Exposition Mondiale Sud-Sud pour le Développement 2018

L’AMCI participe à New York aux travaux de l’Exposition Mondiale Sud-Sud pour le Développement 2018

L'ambassadeur Directeur Général de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), Mohamed Methqal , a présidé, du 28 au 30 novembre 2018, la Délégation marocaine prenant part aux travaux de l’Exposition Mondiale Sud-Sud pour le Développement 2018 (Global South-South Development Expo 2018), et ce, dans la perspective de la 2ème Conférence de Haut Niveau de l'ONU sur la Coopération Sud-Sud, prévue en mars 2019 à Buenos Aires en Argentine.

Dans le cadre de l’édition 2018 de cet événement, qui marque cette année son 10ème anniversaire avec pour objectif de mobiliser l’ensemble des acteurs pour la promotion de la coopération Sud-Sud, Methqal a participé vendredi en tant que panéliste au Forum de Haut Niveau des Directeurs Généraux pour le développement et la coopération lors de la session intitulée "Développement de la coopération sud-sud et perspectives régionales".

Lors de son intervention, l'ambassadeur Methqal a mis l'accent sur le rôle pivot du Royaume du Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste, pour le développement de la Coopération Sud-Sud au profit de l’Afrique, soulignant que le Royaume a fait de la coopération Sud-Sud un vecteur pour l’émergence durable du continent.

Methqal a aussi rappelé que la promotion de la coopération Sud-Sud a été inscrite depuis 2011 dans la nouvelle Constitution du Royaume.

En outre, l’ambassadeur Methqal a présenté les différents domaines d’intervention de l’AMCI, dont les principales réalisations au profit du continent africain dans la formation académique et la coopération technique à travers des partenariats diversifiés avec des acteurs nationaux et internationaux et une volonté de renforcer la coopération triangulaire du Maroc au service de l’Afrique.

A partir de l’expérience réussie du Maroc dans le développement de la coopération Sud-Sud, Methqal a fait part de quelques principes qui pourraient permettre le renforcement de la coopération sud-sud et triangulaire à l’échelle régionale par les partenaires, notamment l’intérêt d’accorder à la coopération Sud-Sud une place privilégiée dans la politique étrangère des pays, l’avantage d’institutionnaliser un réseau des acteurs de la coopération Sud-Sud associant à la fois des acteurs étatiques et non-étatiques (secteur privé, secteur financier et société civile) au niveau de chaque pays.

→ Lire aussi : Coopération Sud-Sud: l’AMCI initie des activités culturelles mettant en exergue la vision royale

Il s'agit également de la nécessité de capter plus de financements innovants, la capitalisation sur les nouvelles technologies pour moderniser les outils opérationnels de la coopération, et enfin l’importance de multiplier les rencontres régionales et internationales pour le partage d’information, des expériences et des expertises.

En marge de ce forum, Methqal a participé, en tant que président du Bureau Provisoire du Réseau des Acteurs Francophones pour la Coopération Sud-Sud et tripartite (RAFSSUD), à un side-event sur le thème "RAFSSUD, dans la perspective de BAPA+40" où il a présenté la feuille de route du Maroc pour la structuration de ce réseau à l’échelle de chaque pays et dans l’espace francophone.

Cette démarche a été félicitée par tous les représentants régionaux de ce réseau de l’espace francophone, composé de plusieurs pays issus, notamment, d’Afrique sub-saharienne.

Par ailleurs, et dans le cadre de l’élargissement du réseau international des partenaires de l’AMCI pour la promotion de la coopération Sud-Sud et triangulaire, Methqal a eu des entretiens avec plusieurs responsables de la coopération.

Dans ce cadre, il a rencontré Angela Ospina De Nicholls, Directrice Générale de l’Agence Colombienne de Coopération Internationale pour développer des programmes de coopération au niveau régional.

De même, l'ambassadeur Directeur Général de l’AMCI a tenu des rencontres bilatérales avec les représentants de l’OCDE, de la Banque Islamique de Développement et des représentants des agences de coopération du Pérou, de Singapour et d’Indonésie pour développer des programmes de coopération triangulaire.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :