ban600

L’Américain tué au Kenya était un rescapé du 11 septembre 2001

L’Américain tué au Kenya était un rescapé du 11 septembre 2001

Il a échappé à un premier acte terroriste, mais pas à un second. L’Américain Jason Spindler, un survivant des attaques terroristes du 11 septembre, faisait partie des 14 personnes tuées mardi 15 janvier 2019 lorsque des terroristes ont pris d'assaut un complexe hôtelier et de bureaux à Nairobi, au Kenya.

Selon Nairobi News, le fondateur et PDG de la société d'investissement I-DEV International, située dans le complexe ciblé, déjeunait à l'hôtel au moment de l'attaque.

« Je suis sûr qu'il leur a donné l'enfer», déclare son frère, décrivant Spindler comme « un combattant ».

→Lire aussi : Des hackers menaçent de dévoiler « la vérité » sur le 11 septembre

Il aurait échappé au bâtiment 7 du World Trade Center, où il travaillait comme analyste pour la banque d’investissement Salomon Brothers, avant que celle-ci ne soit écrasée par la tour nord le 9/11, selon le Daily Beast. Spindler servirait plus tard avec le US Peace Corps au Pérou.

"C'est tellement triste qu'un tel jeune brillant soit emmené par le terrorisme", a déclaré la mère de Spindler à NBC News, soulignant que son fils « essayait de faire évoluer le Tiers Monde de manière positive sur les marchés émergents » et avait reçu des subventions de Bill Gates et Melinda Clinton Fondations.

Le professionnel britannique du développement, Luke Potter, qui venait tout juste de s’installer dans ce pays d’Afrique de l’Est, a également été tué dans l’attentat revendiqué par Al-Shabab, basé en Somalie. Reuters a identifié également parmi les morts, Abdalla Dahir et Feisal Ahmed, deux professionnels du développement kényans ayant travaillé pour améliorer la vie en Somalie. La veuve d’Ahmed serait enceinte de sept mois.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :