A LA UNECulture

Lancement de la 8ème édition de Ana Maghribi.a, concours de films courts sur la thématique « Femmes au Futur : imaginer l’égalité »

L’Institut français du Maroc, en partenariat avec le Crédit du Maroc et Jawjab lance la 8ème édition du concours national de films courts Ana Maghribi.a. Les jeunes de moins de 30 ans sont invités à tourner un court métrage de moins de 90 secondes sur le thème « Femmes au Futur : imaginer l’égalité ». Ils ont jusqu’au 28 novembre pour déposer leurs vidéos sur le site internet www.concoursanamaghribi.org.

Ils seront jugés par un jury composé de professionnels du cinéma et de l’audiovisuel présidé cette année par la réalisatrice et scénariste franco-marocaine Sofia Alaoui, connue pour le film Qu’importe si les bêtes meurent, César du meilleur court métrage de fiction 2021. Cinq prix seront discernés : trois prix du Jury, prix Crédit du Maroc et prix Institut français du Maroc.

Nouvelle édition, nouvelle thématique

Le concours Ana Maghribi.a invite cette année les jeunes à s’interroger sur le thème « Femmes au Futur : Imaginer l’égalité ». Ils pourront explorer cette notion d’un point de vue personnel et subjectif.

« Femmes au Futur » propose à chacun.e de rompre avec les codes et de s’approprier l’avenir à travers une narration d’anticipation pour penser l’égalité de genre et dénoncer les inégalités qui menacent l’équilibre de nos sociétés de demain. Partir à la recherche de nouveaux univers pour mettre en évidence les violences de notre quotidien, remettre en question le cadre de nos sociétés.

Dystopie ou Utopie, c’est aux participants de choisir : évoquer les inégalités par des récits, c’est parler de notre présent, de ce qui risque d’advenir pour mieux alerter les consciences ; rêver l’égalité, c’est mettre en lumière ce qu’il convient de changer. « Femmes au Futur » invite à penser et construire une réalité plus juste par l’imaginaire.

Un jury de professionnels évaluera la qualité des films

Après le producteur et réalisateur Mouhcine Besri en mars dernier, c’est au tour la réalisatrice et scénariste Sofia Alaoui de présider le jury. À ses côtés, on retrouvera l’interprète Meryem Aboulouafa, l’actrice Oumama Ouaghou, le directeur général adjoint de JawJab Younès Lazrak et la directrice de communication du Crédit du Maroc Mouna Benrhanem. Le jury décernera plusieurs prix aux vidéos les plus créatives et originales.

→ Lire aussi : La santé de l’équipe de tournage d’un film à bord de l’ISS est « normale »

Critères de participation

Le concours Ana Maghribi.a est ouvert aux jeunes de moins de trente ans, passionnés ou amateurs de vidéos. Les participants réaliseront dans le format de leur choix une vidéo de 90 secondes à déposer sur la plateforme www.concoursanamaghribi.org jusqu’au 28 novembre. L’idée exprimée dans le film sera le premier critère de sélection, la réalisation et la qualité technique seront en compte dans un second temps. Pour rappel, 60 films ont été envoyés lors de l’édition 2021 d’Ana Maghribi.a de toutes les régions du Maroc. 5 prix ont été remis aux gagnants lors d’une cérémonie organisée à l’Institut français de Casablanca.

À propos du Concours

Lancé en 2014 par l’Institut français du Maroc, le concours international de films courts Ana Maghribi.a a été créé afin de proposer un espace de libre expression et de créativité pour les jeunes sans contraintes de moyens. Ce

concours a pour vocation d’interroger la jeunesse sur des thématiques qui la concerne : l’identité, le statut des femmes, le changement climatique, l’ouverture au monde, vivre la ville ensemble, les rencontre(s), l’engagement ou encore l’africanité…

A propos :

L’Institut français du Maroc (IFM) appartient au réseau culturel de la France à l’étranger. Il a son siège à Rabat et comporte 12 antennes dans les villes de Casablanca, Tanger, Marrakech, Rabat, Fès, Meknès, Tétouan, Oujda, Essaouira, Agadir, Kénitra et El Jadida.

Cet établissement constitue la principale plateforme de dialogue entre la France et le Maroc dans les domaines de la culture et du savoir. Sur chacun de ses 12 sites, il propose des cours de français, accueille et accompagne les étudiants désireux de poursuivre leur formation supérieure en France, organise des événements culturels, offre les services d’une médiathèque, apporte un soutien à l’enseignement de la langue française dans le système éducatif marocain, encourage les échanges avec la France dans le domaine de l’Université et de la recherche, de la culture et de l’audiovisuel.

Filiale du Groupe Crédit Agricole France, Crédit du Maroc est une banque universelle et généraliste qui s’adresse à tous les segments de clients : particuliers, professionnels, agriculteurs et entreprises.

Sa politique de croissance, son réseau commercial étoffé à travers tout le Royaume du Maroc (325 points de vente) et la mobilisation de sa force vive (environ 2500 collaborateurs) s’appuient sur un grand pouvoir d’innovation orienté vers la satisfaction de ses clients. L’affiliation au Groupe Crédit Agricole France confère au Crédit du Maroc un atout commercial majeur de par son ouverture à l’international et son approche globale, riche d’expertises éprouvées.

Crédit du Maroc propose des offres sur mesure qui répondent à tous les besoins des clients, des services bancaires au quotidien jusqu’à la banque de financement et d’investissement en passant par les financements, l’épargne, la bancassurance, la gestion d’actifs, le leasing et le factoring ou encore la banque privée et la fenêtre participative ‘Arreda’.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page