Lancement du premier satellite entièrement développé par le Brésil

Brésil

Le premier satellite de surveillance entièrement développé par le Brésil a été lancé avec succès, dimanche matin depuis une base en Inde.

Dans une vidéo diffusée après le lancement, le directeur de l’Institut national brésilien de la recherche spatiale (Inpe), Clezio de Nardin, a déclaré que la prochaine étape consiste à démarrer la phase de test pour vérifier le satellite et les réglages de sa caméra.

Le lancement a eu lieu à 01h54 à la base de Sriharikota en Inde. Le satellite brésilien a été mis en orbite avec les satellites Sindhu Netra (Inde), ainsi que Nanoconnect-2 et SpaceBee, tous deux des États-Unis.

Entièrement conçu, fabriqué et exploité par le Brésil, dans le cadre d’une étroite collaboration spatiale entre les deux pays, le satellite, baptisé Amazonia 1, a été lancé à travers un véhicule polaire PSLVC51, depuis une plate-forme de la base de Sriharikota, dans l’état sud-est de l’Andhra Pradesh.

Le projet a débuté il y a huit ans, au siège de l’Inpe, avec un investissement initial de 400 millions de réais (environ 80 millions de dollars) et l’implication de plusieurs chercheurs.


Après 8 ans de construction, menacée à plusieurs reprises de suspension faute de budget, il a été achevé pour des tests en décembre 2020. Chez l’Inpe, les équipements ont fait l’objet d’une batterie d’analyses jusqu’à leur mise en circulation, ce qui se faisait encore en décembre.

Peu de temps avant le lancement, l’Inpe a suspendu les bourses de 107 chercheurs de l’institut en raison de manque de fonds. Pour s’assurer du respect du délai de lancement, l’Agence spatiale brésilienne (AEB) a dû intervenir et financer les bourses.

Mesurant quatre mètres de haut, le satellite capturera des images haute résolution pour aider aux différents programmes d’observation et de surveillance des terres au Brésil, y compris celui destiné au contrôle de la déforestation en Amazonie.

Les images d’Amazonia 1 viendront compléter celles des satellites CBERS-4 et CBERS-4A, que le Brésil utilise déjà pour observer ses terres de manière autonome et sans avoir besoin de s’appuyer sur des images provenant d’équipements d’autres pays.


Les CBERS sont des satellites développés conjointement par le Brésil et la Chine dans le cadre du programme sino-brésilien de surveillance à distance par satellite (CBERS).

Le Brésil et la Chine ont jusqu’à présent développé et lancé conjointement cinq satellites, dont deux sont toujours en activité, dans le cadre d’un programme de coopération qui a aidé l’INPE à maîtriser la technologie de surveillance à distance avec des caméras et des capteurs d’observation au sol.

L’expérience acquise avec CBERS a garanti au Brésil l’autonomie pour développer, fabriquer, assembler et exploiter l’Amazonia 1 entièrement dans le pays.

Avec MAP