Lancement d’une émission commune Maroc-France de timbre-poste

Maroc-France

Le groupe Barid Al-Maghrib et le groupe français La Poste ont procédé, jeudi soir à Rabat, au dévoilement d’une émission commune Maroc-France de timbre-poste sous le thème “richesses de nos musées“.

A cet effet, une cérémonie a été organisée au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI), en présence de M. Amin Benjelloun Touimi, directeur général du Groupe Barid Al-Maghrib, M. Jean-François Girault, ambassadeur de la République de France au Maroc, M. Jean Paul Forceville, directeur des Relations Européennes et internationales chez le Groupe La Poste, et M. Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des Musées (FNM). S’exprimant à l’ouverture de cette exposition, le directeur général du Groupe Barid Al-Maghrib, Amin Benjelloun Touimi, a indiqué que cette émission fait l’objet d’un ensemble de deux timbres-poste, placés sous le signe de l’art, reproduisant sur un premier timbre une œuvre de l’artiste peintre Jacques Majorelle, issue des collections du Musée Mohammed VI d’Art moderne et contemporain et qui illustre un des aspect de la culture marocaine, et sur l’autre timbre la fameuse œuvre bien connue du célèbre peintre impressionniste, Paul Cézanne, le golfe de Marseille vu de L’Estaque, exposée au Musée d’Orsay.

Ces deux timbres-poste illustrent deux paysages qui reflètent la même passion pour la lumière du Sud et pour ses couleurs qui forment le cœur de l’inspiration des deux grands artistes, a-t-il souligné, notant qu’il s’agit d’un projet de collaboration qui remonte à 2017, dans le cadre d’un accord de coopération liant le groupe Barid Al-Maghrib au groupe français La Poste portant sur divers domaines, notamment les services électroniques, les services financiers postaux et le domaine du développement durable.

→ Lire aussi : Barid Al-Maghrib émet deux timbres-postes sur l’abeille et le citronnier

M. Benjelloun Touimi a par la même occasion indiqué que cet événement s’inscrit dans un esprit de continuité de l’exposition “les couleurs de l’impressionnisme: chefs d’œuvre des collections du musée d’Orsay“, qui s’est tenue il y a quelques semaines au Musée Mohammed VI d’Art moderne et contemporain (MMVI) à Rabat, faisant l’objet d’une manifestation culturelle de grande d’envergure consacrée à l’impressionnisme sur le sol africain.


De son côté, le représentant du Groupe La Poste, Jean Paul Forceville, a fait savoir que l’émission spéciale commune de timbres-poste demeure un événement exceptionnel dans le monde de la philatélie et relève surtout la solidité et l’ampleur des relations existant entre les pays concernés, citant à cet égard la première émission conjointe réalisée en 2001 entre la France et le Maroc portant sur le patrimoine de la fontaine parisienne Wallace et la fontaine Nejjarine à Fès. Malgré des baisses de volumes d’usage et de vente des timbres, l’édition d’un timbre constitue toujours un moment très particulier, étant donné que cette “jolie vignette” reflète un résumé de la vie, de la culture et de l’histoire d’une nation tout entière, a-t-il relevé.

L’ambassadeur de la République de France au Maroc a indiqué pour sa part dans une allocution spéciale que cette émission commune Franco-marocaine illustre la coopération déterminée et féconde entre deux grandes institutions de services publics “sœurs” qui, depuis des années, ont choisi de faire face ensemble à un certain nombre de leurs défis communs.

Cette émission conjointe qui vient couronner un certain nombre projets conjoints dans les sévices financiers postaux, l’électronique, le e-commerce et le développement durable, se veut par ailleurs le miroir d’une alliance entre deux musées prestigieux, en l’occurrence le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain et le Musée d’Orsay, permettant au public, aux artistes d’échanger, de dialoguer et de se connaître mutuellement, a-t-il soutenu.

Commentant les deux œuvres dévoilées, M. l’ambassadeur a fait observer que les deux artistes, ont su utiliser leurs palettes de couleurs pour peindre la belle lumière du Sud qui invite au voyage, à l’aventure, à la rencontre, et appelle à découvrir l’autre rive de la Méditerranée et à quitter le golf de Marseille pour voir les paysages marocains et faire le chemin inverse.


Ces deux timbres-poste symbolisent aussi la coopération économique et la communauté de patrimoine et scelleront demain les multiples envois entre les deux rives et qui porteront un certain nombre de récit croisés, partagés par la présence réciproque considérable de Marocains et de Français sur le sol de nos deux états respectifs, a-t-il conclu. La cérémonie à laquelle ont assisté plusieurs personnalités du monde de la culture et de l’art a été marquée par la signature du document actant la naissance de l’émission commune Maroc-France et la projection d’un film qui retrace l’histoire depuis la création jusqu’à l’impression de cette initiative.

L’émission de timbres-poste vient enrichir la série des émissions communes réalisées avec d’autres pays tels que les États-Unis en 1976, la Belgique en 2001, le Portugal en 2007, l’Iran en 2008, le Qatar en 2012, l’Ukraine en 2013 et la Principauté de Monaco en 2014.