Lancement en novembre prochain au Maroc d’une nouvelle banque participative baptisée ‘’Al Akhdar BANK’’

Une nouvelle banque baptisée ‘’Al Akhdar BANK’’ renforcera, à partir de novembre prochain, le réseau des banques participatives au Maroc.

Le lancement dans les semaines prochaines de la nouvelle banque a été annoncé lors d’une conférence de presse, animée lundi à Casablanca, par M. Fouad Harraz, directeur général de cette institution financière, créée en 2017.

‘’Al Akhdar BANK’’ est le fruit d’un partenariat stratégique entre le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), qui détient 51% du Capital, et la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé (ICD : 49%du Capital), membre du groupe BID.

La nouvelle banque ouvrira, dans une première phase, quatre agences respectivement à Casablanca, Rabat, Berkane et Benslimane, a précisé M. Harraz, observant que Al Akhdar Bank offrira une gamme de produits et de services diversifiée, conformes aux avis de la Commission des finances participatives relevant du Conseil Supérieur des Oulémas et aux circulaires de Bank Al Maghrib régissant l’activité des banques participatives au Maroc.


Les produits de la nouvelle banque seront destinés à tous les segments de clients ( Particuliers, Agriculteurs, Professionnels et Entreprises), a-t-il ajouté.

Selon M. Harraz, Al Akhdar BANK offrira les produits de la banque au quotidien, les produits de financement (Morabaha, Ijara), ainsi que les dépôts d’investissement et des produits de financement de l’agriculture et l’agro-industrie (Salam).

Evoquant la question de gouvernance, M. Harraz a indiqué que Al Akhdar BANK dispose d’un Conseil d’Administration composé de 8 membres, représentant le CAM, ICD et des administrateurs indépendants. Elle dispose également de trois comités émanant du conseil à savoir le comité d’audit, le comité des risques et le comité de nomination et de rémunération.

La satisfaction client est au centre de la stratégie de Al Akhdar BANK, ayant pour vocation de répondre aux attentes d’une clientèle à la recherche de nouveaux produits et services bancaires, adaptés à leurs attentes, à la fois en termes de conformité et de qualité de service, a-t-il dit.


Pour sa part, Farid Mohamed Al Masmoudi, directeur de l’administration des investissements directs et des financements à la BID, a estimé que le partenariat entre le GCAM et ICD pour la création d’une banque participative au Maroc, est ‘’un partenariat stratégique’’ en cohérence totale avec les missions des deux actionnaires.

Ce partenariat s’inscrit au coeur des stratégies des deux groupes bancaires, qui adossent le rôle d’institutions financières de développement dans leurs périmètres respectifs, a-t-il noté.

Il a en outre rappelé que l’ICD est une filiale de la BID, qui œuvre pour promouvoir le Secteur Privé en aidant à la création d’emplois, en offrant des capacités de financement aux 49 pays membres et en améliorant l’accès aux services financiers de base.

Le groupe ICD, actionnaire de 12 Banques participatives, apportera ainsi à la nouvelle banque participative toute l’expérience accumulée dans le lancement des banques islamiques dans différentes régions du monde, a-t-il souligné.