L’ancien maire de San Salvador Nayib Bukele remporte les élections présidentielles

Nayib Bukele

L’ancien maire de San Salvador Nayib Bukele, 37 ans, a remporté dimanche les élections présidentielles au Salvador dès le premier tour avec plus de 53% des voix, selon des résultats partiels annoncés par le Tribunal suprême électoral (TSE).

La victoire du candidat du parti conservateur Grande alliance pour l’unité (Gana) a été reconnue dans la foulée par ses deux principaux adversaires Carlos Calleja, du parti de droite Alliance républicaine nationale (Arena), et Hugo Martinez, du parti Front Farabundo Marti de libération nationale (FMLN, ex-guérilla).

Le président du Tribunal suprême électoral (TSE) Julio Olivo a indiqué quelques minutes plus tard que les résultats, certes encore partiels, dégageaient une tendance “irréversible” en faveur de l’ancien maire de San Salvador. Avec les résultats de plus de 87% des bureaux de vote, le TSE attribue 53,78% des voix à M. Bukele.

→ Lire aussi : Salvador: l’ex-président convoqué par la justice pour détournement d’argent

Le sixième président salvadorien depuis la fin, en 1992, de la guerre civile qui avait ensanglanté le pays pendant une douzaine d’années, s’est donné pour mission de rompre avec la double malédiction de la violence des gangs criminels et de la misère.


Le mandat présidentiel de cinq ans est non renouvelable, et la majorité parlementaire est détenue par le parti de droite Arena, au moins jusqu’aux prochaines élections législatives en 2021.

Plus de 5,2 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour un scrutin qui s’est déroulé dans le calme et dans l’ambiance de fête habituelle dans de telles circonstances au Salvador.

Elu maire de San Salvador (2015-2018) sous la bannière du FMLN avant d’en être exclu en 2017, Nayib Bukele cultive sa proximité avec la frange la plus jeune de l’électorat.