L’Appel d’Al-Qods s’inscrit en droite ligne de la position du SG de l’ONU

Al Qods

L’Appel d’Al Qods, signé par SM le Roi Mohammed VI et le Pape François à l’occasion de la visite du Souverain pontife au Maroc, est en droite ligne de la position du Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, sur le statut de la Ville Sainte, a souligné, lundi, son porte-parole à New York.

Le contenu de l’Appel d’Al Qods “s’inscrit en droit ligne de ce que le Secrétaire général n’a eu de cesse de réitérer, à savoir que Jérusalem revêt un caractère sacré pour les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans, et que ce caractère devrait être préservé”, a déclaré Stéphane Dujarric, le porte-parole du chef de l’ONU, lors de son point de presse quotidien aux Nations-Unies.

→ Lire aussi : L’appel d’Al Qods : une réaction forte contre la politique israélienne du fait accompli

S’agissant de l’importance et la symbolique de la visite du Pape dans le Royaume, terre de tolérance et de coexistence de tout temps entre les religions, le porte-parole a souligné que cette visite est “extrêmement importante et d’une grande symbolique”, ajoutant que toute initiative à même de contribuer à “davantage de compréhension et de tolérance entre les religions (est) la bienvenue”.

Evoquant le plaidoyer du Souverain pontife en faveur des migrants, le porte-parole de M. Guterres a affirmé que “la question des migrants, leur protection et le respect de leur dignité est quelque chose qui tient à cœur au Secrétaire général des Nations-Unies”.