L’appel de M. Benchaâboun pour renforcer l’inclusion financière en Afrique

Dans le cadre des réunions du printemps 2021, organisées par la Banque mondiale et le FMI, M. Mohamed Benchaâboun a prononcé une allocution spéciale sur la thématique du « renforcement de la prestation de services dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’eau et de la protection sociale ».

En marge des réunions du printemps 2021 du Groupe de la Banque mondiale et du FMI, Monsieur Mohamed BENCHAABOUN, Ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, a participé, le jeudi 1er avril 2021, à la réunion virtuelle entre M. David MALPASS, Président du Groupe de la Banque mondiale et le Groupe consultatif africain (Caucus africain), constitué des ministres des finances et des gouverneurs des Banques centrales des 54 pays africains membres du FMI et de la Banque, mondiale.

Monsieur Mohamed BENCHAABOUN, en qualité du 2ème Vice–président au sein du bureau du Caucus pour l’année 2021, a prononcé une intervention au nom des gouverneurs africains sur la thématique du « renforcement de la prestation de services dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’eau et de la protection sociale ».

Lors de son intervention, le Ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration a invité la Banque mondiale, de par son expertise, à adopter une approche holistique nécessaire pour intensifier la prestation de services inclusifs en Afrique.

Dans ce contexte, il a souligné l’importance d’un appui élargi et soutenu de la Banque pour accompagner les pays africains dans les principaux domaines prioritaires suivants : (i) soutien au secteur privé en matière de production nationale d’équipements médicaux; (ii) élargissement des programmes sociaux en adoptant des mécanismes mieux ciblés; (iii) soutien à l’infrastructure de connectivité et à la numérisation en Afrique afin de permettre une prestation rapide et efficace des services de l’éducation, de la santé et d’autres services publics, y compris les programmes de protection sociale; et (iv) développement des capacités institutionnelles des pays africains pour la mise en œuvre des projets liés à la COVID-19.


Monsieur BENCHAABOUN a exprimé, également, le souhait de renforcer la coordination entre la BM et les agences des Nations Unies, en particulier l’OMS, les autres BMD et les donateurs bilatéraux, pour l’acquisition des vaccins contre la COVID-19, et d’assurer une harmonisation et une complémentarité plus fortes entre les différents programmes initiés par la Communauté internationale.

De son côté, et tout en manifestant l’intérêt de la Banque mondiale de renforcer son soutien aux efforts de développement économique et social des pays africains, plus particulièrement en cette période de crise sanitaire, le Président du Groupe de la Banque mondiale a fait part de la disposition de cette institution, en étroite collaboration avec le FMI, à apporter son appui, tant technique que financier, pour accompagner les efforts des pays africains en matière d’amélioration des systèmes de gestion des finances publiques, de renforcement de la transparence budgétaire, de la gestion de la dette et des filets de protection sociale.