L’approche modérée de l’Islam prônée par le Maroc est une “soupape de sécurité” contre l’extrémisme