L’audit interne au service de la gouvernance au centre d’une rencontre à Casablanca

L'audit interne au service de la gouvernance au centre d’une rencontre à Casablanca

L’audit interne en tant qu’outil de soutien essentiel à la gouvernance a été au centre de la 5ème Conférence africaine de l’audit interne organisée mercredi à Casablanca.

Placée sous le thème ”L’audit interne et les approches intégrées au service de la gouvernance et de la performance”, cette conférence initiée par l’Institut des auditeurs internes du Maroc (IIA-MAROC AMACI) en partenariat avec la Fédération africaine des instituts des auditeurs internes (AFIIA) constitue une opportunité pour faire le point sur l’évolution des fondamentaux en matière de gouvernance, de riskmanagement et de contrôle, tout en se projetant dans un avenir marqué à la fois par la digitalisation des organisations et un recentrage sur l’éthique et la RSE.

S’exprimant à cette occasion, le président de IIA-MAROC AMACI, Mounim Zaghloul a fait savoir que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’Institut, dont l’ambition est d’accompagner les chantiers structurants initiés au Maroc pour la consécration de l’État de droit, la moralisation de la vie publique, aussi bien sur le plan local que national et la consolidation des principes de bonne gouvernance, à travers la dotation des organismes publics et privés marocains de professionnels de l’audit interne hautement qualifiés.

La Conférence intervient dans une conjoncture où l’ancrage de la culture de bonne gouvernance, de la redevabilité et la réflexion sur les nouveaux modèles de développement sont au cœur des priorités des politiques publiques en Afrique, a-t-il relevé, notant que les approches intégrées grâce à un certain nombre de référentiels offrent plus de chances aux stratégies, à la fois nationale que sectorielle, de réussir à travers un leadership éthique, tout en étant orienté vers la recherche de la performance.


Pour sa part, le président de l’AFIIA, Eric Yankah a affirmé que la 5ème Conférence africaine de l’audit interne permettra de mettre en lumière la pertinence croissante de l’Audit interne en tant qu’outil de soutien essentiel à la gouvernance auquel tous les aspects de la vie quotidienne doivent s’identifier.

>>Lire aussi :Casablanca: Installation de nouveaux agents d’autorité

Elle a également pour ambition de permettre aux participants d’avoir un regard croisé et des éléments de benchmark entre plusieurs expériences de pays africains en matière de gouvernance et de dispositifs de maîtrise des risques et de contrôle, a-t-il dit.

Il s’agit d’une plateforme idéale pour dresser une image réelle de la pratique de l’audit interne dans différents environnements et d’appréhender plusieurs modèles de redevabilité entre pays européens et africains, a-t-il ajouté.


Prennent part à cette conférence de deux jours, plus de 400 experts marocains et étrangers de l’audit interne, administrateurs, directeurs généraux, représentants d’administrations, d’établissements publics, d’entreprises, de fédérations professionnelles et hauts cadres.

La première journée est consacrée au thème ”Du stratégique à l’opérationnel, quels mécanismes de maitrise de la gouvernance et de la performance ?”, alors que la seconde journée est dédiée à la thématique ”L’innovation, la transformation digitale et la responsabilité sociétale des entreprises : Défis, risques et opportunités pour les pays africains”.