A LA UNEEnvironnement

L’Australie vendra le charbon pendant « des décennies »

L’Australie a fait part lundi de son intention de continuer à vendre du charbon pendant « des décennies » après avoir rejeté un accord visant à abandonner progressivement ce combustible fossile polluant afin d’endiguer le réchauffement planétaire.

Une quarantaine de pays se sont engagés à sortir du charbon dans les décennies à venir, lors de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP26) de Glasgow.

A l’instar d’autres pays grands consommateurs de charbon tels que la Chine et les États-Unis, l’Australie n’a pas signé cet engagement.

→ Lire aussi : COP26 : Pékin sombre sous un nuage de pollution

« Nous avons très clairement dit que nous ne fermerons pas nos mines de charbon ni nos centrales à charbon« , a insisté le ministre australien des Ressources, Keith Pitt à la chaîne ABC.

« Nous continuerons d’avoir des marchés pendant des décennies à l’avenir. Et s’ils achètent… bien, nous vendons« , a-t-il ajouté. Le gouvernement de Scott Morrison a dévoilé le mois dernier un objectif de neutralité carbone en 2050, mais ce plan a été critiqué pour son manque de détails et le fait qu’il repose en grande partie sur des innovations technologiques encore inconnues.

Les grands groupes assurent qu’ils se désengagent des combustibles fossiles les plus polluants.

Dans ce cadre, BHP a annoncé lundi qu’elle avait vendu sa participation de 80% dans une mine de charbon métallurgique dans l’État du Queensland, dans l’est du pays, à Stanmore Resources, pour un montant d’au moins 1,2 milliard de dollars américains.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page