L’Autriche salue les réformes menées au Maroc, un partenaire stratégique, sous l’impulsion de SM le Roi

Le ministre de la justice, Mohamed Aujjar a eu, jeudi à Vienne, une entrevue avec son homologue autrichien et vice-chancelier, Wolfgang Brandstetter, axée principalement sur les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la justice.

Lors de cette réunion de travail tenue en marge d’une atelier de réflexion sur ”la prévention contre la radicalisation des personnes en détention”, M. Aujjar a donné un éclairage sur les grandes réformes menées au Royaume, notamment dans le domaine de la justice, exposant également l’expérience marocaine sur le registre de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme.

Il a aussi souligné l’excellence de la coopération judiciaire entre le Maroc et l’Union européenne ainsi que la coordination agissante sur le plan de la lutte contre le terrorisme, exprimant le vœu que tirer vers le haut la coopération entre le Maroc et l’Autriche au même niveau des relations politiques.

Pour sa part, M. Brandstetter s’est félicité de la coopération qui existe entre son pays et le Maroc, un partenaire stratégique, saluant les réformes menées dans le Royaume sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI. Il a aussi insisté sur la nécessité d’accélérer l’étude des projets de conventions de coopération judiciaire entre les deux pays, notamment en matière civile et pénale ainsi que le transfèrement des prisonniers et l’échange des expériences et des bonnes pratiques.


Les deux ministres ont, à l’issue de leur réunion, convenu de la création de comités d’experts mixtes pour examiner et parachever l’étude sur les conventions à conclure entre les deux pays.

A rappeler que cet atelier sur ”la prévention contre la radicalisation des personnes en détention” a été animé des experts Autrichiens, Marocains, Jordaniens, Égyptiens et Néerlandais, lesquels ont souligné l’urgence d’intensifier et de mutualiser les efforts internationaux face à la radicalisation.