Le 11e Congrès national de la Route a connu un « franc succès »

Le 11e Congrès national de la Route, tenu du 10 au 12 novembre à Dakhla sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, a connu un « franc succès », ce qui reflète la contribution du secteur au processus de réalisation des objectifs de développement durable (ODD), a affirmé, samedi, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka.

S’exprimant à la cérémonie de clôture de ce congrès placé sous le thème « Quels rôles de l’infrastructure routière dans le Nouveau Modèle de Développement économique et social du Maroc », M. Baraka a souligné que la thématique de ce congrès coïncide avec la mise en œuvre du nouveau modèle de développement ayant pour objectif la réalisation d’un saut qualitatif au niveau de tous les indicateurs macroéconomiques, à travers l’amélioration de la gouvernance de tous les secteurs.

Dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général du ministère de l’Equipement et de l’Eau, Al Mostapha Fares, M. Baraka a également noté que cette rencontre a été une occasion idoine pour tirer profit des débats et formuler d’importantes recommandations susceptibles d’enrichir l’expérience marocaine dans ce secteur vital dans le processus de développement socio-économique.

Ce congrès a aussi permis aux participants de partager les expériences relatives aux aspects techniques et organisationnels pour la maintenance des infrastructures routières, aux systèmes de gestion des routes, aux modes de financement, à la gouvernance et à l’innovation technique, a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le responsable gouvernemental a indiqué que la tenue de ce congrès constitue une occasion idoine pour mettre en exergue l’importance accordée aux provinces du Sud dans toutes les politiques publiques, notamment en matière d’infrastructures s’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre du Nouveau Modèle de Développement de ces provinces, citant à cet égard deux projets d’envergure à savoir la voie express Tiznit-Dakhla et le port Atlantique de Dakhla.

A cette occasion, M. Baraka a mis l’accent sur le projet du port Dakhla Atlantique, qui consolidera la profondeur africaine du Royaume et contribuera au rayonnement des provinces du Sud du Royaume à l’échelle internationale.

S’arrêtant sur la prochaine édition du Congrès, M. Baraka a annoncé que l’Association marocaine permanente des congrès de la route (AMPCR) a décidé de tenir la 12 édition dans la région de l’Oriental.

La cérémonie de clôture du 11è Congrès national de la route s’est déroulée en présence notamment du secrétaire général de la wilaya de Dakhla-Oued Eddahab, d’une pléiade de ministres africains du transport et de la logistique, au côté des professionnels du secteur, des ingénieurs et des experts opérant dans le secteur routier.

Organisé conjointement par le ministère de l’Equipement et de l’Eau et l’AMPCR, ce rendez-vous de trois jours constitue une occasion de débattre des différents rôles que jouera l’infrastructure routière dans la concrétisation des objectifs du nouveau modèle de développement économique et social du Maroc.

Cet événement se veut également une opportunité pour les spécialistes routiers nationaux, africains et étrangers de renforcer leur collaboration, d’échanger et de discuter des mesures et des tendances innovatrices dans tous les domaines de la route, en vue de moderniser et préserver les réseaux routiers.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page