A LA UNEMonde

Le Bélarus intercepte un avion de Ryanair, “possibles sanctions” de l’UE

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE, qui se retrouvent lundi et mardi pour un sommet européen à Bruxelles, se pencheront sur de “possibles sanctions” contre le Bélarus qui a forcé dimanche un avion de Ryanair transportant un opposant à atterrir à Minsk.

Le média d’opposition Nexta a annoncé que son ancien rédacteur en chef Roman Protassevitch avait été interpellé après l’atterrissage d’urgence à l’aéroport de la capitale bélarusse d’un Boeing de la compagnie irlandaise en provenance d’Athènes et avec pour destination Vilnius, en Lituanie.

L’avion détourné par le Bélarus a pu reprendre son vol en début de soirée à destination de la Lituanie, a fait savoir la commissaire européenne en charge des Transports, Adina Valean.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, qui a condamné “dans les termes les plus vifs” le détournement de l’avion de Ryanair et l’arrestation du journaliste Roman Protassevitch, mettra à l’ordre du jour du sommet européen cet incident, a-t-il annoncé dans une déclaration.

→ Lire aussi : RYANAIR: PERTE ANNUELLE RECORD SUR FOND DE PANDÉMIE MAIS OPTIMISME POUR LA REPRISE

Les dirigeants de l’UE discuteront de cet incident sans précédent demain lors du sommet européen“, a indiqué M. Michel.

L’incident ne restera pas sans conséquences“, a ajouté le président du Conseil européen.

Les Vingt-sept avaient décidé fin février de prolonger jusqu’en février 2022 les sanctions visant les hauts fonctionnaires bélarusses impliqués dans la répression de l’opposition, à la suite de l’élection présidentielle ayant donné la victoire à Alexandre Loukachenko.

Les mesures restrictives consistent en l’interdiction de pénétrer sur le territoire de l’UE et un gel des avoirs pour les personnes et les entités inscrites sur la liste des sanctions de l’Union européenne.

Le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, avait annoncé le 10 mai que l’Union européenne préparait de nouvelles sanctions contre le Bélarus et disait espérer leur adoption “dans les prochaines semaines“.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page