Le Centre national de sécurité routière à Benslimane fera du Maroc un pionnier en la matière en Afrique

sécurité routière

Le Centre national de sécurité routière à Benslimane fera du Maroc un pionnier en la matière au niveau africain, a affirmé le secrétaire d’État chargé du Transport, Najib Boulif.

Dans une déclaration à la MAP en marge d’une visite jeudi, accompagné du gouverneur de la province, Samir El Yazidi, au chantier de construction de ce centre à l’occasion du lancement de la caravane itinérante de la sécurité routière, M. Boulif a souligné que la réalisation de ce projet auquel a été mobilisée une enveloppe de plus 149 millions de dirhams (MDH) s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de la sécurité routière 2017-2026 qui prévoit plusieurs mesures dont certaines portent sur le comportement des usagers de la route, l’éducation et la formation et d’autres sont relatives aux infrastructures, aux véhicules et à leur état mécanique.

Le centre national de sécurité routière, qui sera destiné dans un premier temps aux professionnels avant d’être ouvert à l’ensemble des citoyens, aidera le conducteur à apprendre à mieux réagir et contrôler le véhicule dans différentes situations et dans toutes les conditions météorologiques, a-t-il souligné, faisant savoir qu’il a pour vocation à devenir un espace de formation.

→ Lire aussi : Remise de 280 radars à la police et la gendarmerie pour contrôler les vitesses des véhicules

M. Boulif a, dans le même sillage, appelé au développement des partenariats entre l’ensemble des intervenants dans le domaine de sécurité routière au niveau régional et continental, le but étant le partage des expériences et des bonnes pratiques en la matière.


Il a par ailleurs fait savoir que la caravane itinérante de la sécurité routière a été marquée cette année par la remise de 280 radars aux agents de contrôle routier de la gendarmerie royale et de la sûreté nationale afin de renforcer le contrôle de vitesse aux niveaux urbain et rural.

De son côté, M. Mounir Ghissassi, du Syndicat professionnel national des opticiens du Maroc, a indiqué que le syndicat s’attelle à sensibiliser les conducteurs à s’intéresser à leur santé oculaire en vue de contribuer à la sécurité routière.

La journée nationale de la sécurité routière, célébrée le 18 février de chaque année, est une occasion de sensibiliser et de mobiliser au sujet de cette question cruciale, ainsi que de rappeler l’impact et le coût des accidents de la route sur le plan économique et social.