Le chef du bureau de l’AFP aurait été sommé de quitter l’Algérie

gouvernement algérien

Le chef du bureau de l’AFP aurait été sommé par les autorités algériennes de quitter définitivement Alger, avant le 28 février 2019, rapportent plusieurs médias algériens.

Il est reproché au journaliste de « couvrir l’actualité algérienne, en particulier celle du président de la république, d’une manière biaisée, voire hostile » ajoutent les mêmes médias.