Le Conseil de la Concurrence communique sur l’alliance de l’OCP, l’ONCF, et le Fonds Hassan II

Le Conseil de la Concurrence communique sur l’alliance de l’OCP, l’ONCF, et le Fonds Hassan II
Le Conseil de la Concurrence communique sur l’alliance de l’OCP, l’ONCF, et le Fonds Hassan II

Dans le cadre de l’alliance forgée par l’OCP, l’ONCF, et le Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social visant à créer un Pôle national au service du développement de l’hôtellerie d’excellence au Maroc, le Conseil de la Concurrence vient renseigner le public, dans un communiqué, sur ce projet inédit à travers un « résumé de l’opération » contenant les renseignements élaborés par les parties concernées.

Ce projet de « concentration économique » concerne notamment l’acquisition par la société OCP Services et le Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social de titres des sociétés hôtelières et d’actifs immobiliers hôteliers, détenus et développés jusqu’à présent par l’ONCF. Les tiers intéressés sont invités à faire connaître leurs observations dans un délai de 10 jours à partir de la date de publication du communiqué.

Le pôle national contiendra des actifs hôteliers historiques du Maroc,  à savoir la Mamounia à Marrakech, qui fêtera son centenaire en 2023, et le Palais Jamai, hôtel emblématique de la ville de Fès fondé en 1879. Il comprendra également le Michlifen à Ifrane et son parcours de golf de montagne unique en Afrique, et le Marchica Lagoon Resort, nouveau fleuron hôtelier de la région de l’Oriental.

Par ailleurs, cette opération de concentration est basée sur le transfert (en deux phases) par l’ONCF au profit d’une entreprise dont le capital sera entièrement détenu par le Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social et par OCP Services, de « participations majoritaires » dans des sociétés propriétaires d’établissements hôteliers, dans une société de gestion d’établissements hôteliers ainsi que d’actifs immobiliers hôteliers, indique-t-on.

En outre, le transfert par l’ONCF de ses actifs hôteliers s’inscrit dans sa feuille de route stratégique de valorisation de patrimoine, qui va lui permettre de saisir de nouvelles opportunités de redéploiement de ses capacités d’investissement dans le secteur ferroviaire.


En revanche, ce rapprochement contribuera au développement du secteur de l’hôtelier au Maroc en hissant l’offre hôtelière de luxe. Dans ce contexte, l’OCP persévère dans le développement et la professionnalisation de ce domaine, qui constitue un secteur en forte croissance et créateur d’emplois.