Le Conseil européen des oulémas marocains dénonce l’acte de vandalisme contre une mosquée en Belgique

CEOM
CEOM

Le Conseil européen des oulémas marocains (CEOM) a dénoncé l’acte de vandalisme perpétré dans la nuit de mardi à mercredi contre une mosquée dans la ville belge de Louvain.

“Le Conseil européen des oulémas marocains dénonce énergiquement l’acte vandale scandaleux dirigé contre la Mosquée ‘al Ihsân’ à Louvain”, lit-on dans un communiqué du CEOM.

Exprimant sa “totale et indéfectible solidarité” avec les fidèles assidus de la Mosquée “al Ihsân” ainsi qu’avec l’ensemble des Musulmans de la ville de Louvain, le Conseil insiste sur “la diligence à faire preuve de responsabilité, de maîtrise de soi et de ne pas céder à de tels agissements provocateurs”.

Le CEOM appelle, par ailleurs, les autorités officielles compétentes à engager les procédures nécessaires pour éviter la réitération de telles provocations et de veiller à garantir la sécurité des mosquées ainsi que de l’ensemble des lieux de culte.

Par la même occasion, le Conseil européen des oulémas marocains invite “l’ensemble des citoyens à vivre les fêtes religieuses et autres circonstances comme étant une occasion servant à sceller les relations amicales, à consolider la cohabitation et à jeter des passerelles de communication entre toutes les souches de la société”.

La mosquée “al Ihsân” à Louvain (province du Brabant flamand) a été vandalisée dans la nuit de mardi à mercredi par des individus qui ont endommagé les locaux de la mosquée, tagué l’entrée principale et brisé une porte en verre avec une brique, trouvée à l’intérieur du bâtiment.

Selon la police locale, les auteurs de cet acte de vandalisme et leurs motivations demeurent inconnus.