Le coup bas et le « flop » de Benchemsi pour saper le fragile rapprochement entre le Maroc et l’Algérie

Le coup bas et le « flop » de Benchemsi pour saper le fragile rapprochement entre le Maroc et l’Algérie

Par Hassan Alaoui

Ahmed Réda Benchemsi, directeur de communication de Human Rights Watch ( HRW région MENA) a franchi vendredi la frontière algérienne et est entré en Algérie avec un passeport marocain, alors qu’il possède le passeport américain, puisqu’il a acquis la nationalité américaine. D’emblée la question se pose aussi crûment : pourquoi a-t-il présenté le passeport marocain aux autorités algériennes et non l’américain  ?

Les autorités militaires algériennes ont procédé aussitôt à son arrestation vendredi 9 août en pleine manifestation populaire contre le pouvoir militaire de Gaïd Salah. La présence de Ahmed Benchemsi à Alger n’était nullement déclarée et, encore moins justifiée , lui-même n’ayant aucune mission de s’y trouver au titre de membre de Human Righs Watch  ! Il s’est délibérément rendu à Alger à un moment où se dessine une timide mais nette évolution des relations entre l’Algérie et le Maroc. Les observateurs sérieux et crédibles – pour peu qu’ils y prêtent attention -  ne peuvent pas ne pas faire le lien entre ce déplacement calculé de Benchemsi et la situation politique qui prévaut désormais entre les deux pays.

Les signes d’apaisement entre le Maroc et l’Algérie se multiplient et se renforcent depuis quelques temps, au bonheur des deux peuples, des deux pouvoirs et présagent même d’une possible normalisation à plus ou moins moyen terme. Du soutien et de la joie exprimés par le peuple marocain à l’équipe nationale de football d’Algérie après sa belle victoire en finale de la Coupe d’Afrique, aux échos parvenus dans l’Algérie profonde de la teneur renouvelée de la main tendue  de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à travers ses derniers discours, ou encore au désir manifesté et exprimé de part et d’autre pour la réouverture des frontières, il existe une forte de dynamique enclenchée pour favoriser l’entente, la normalisation et la concertation.

Jamais en effet climat favorisant un rapprochement objectif, appuyé au plus haut sommet de l’Etat – notamment marocain – n’a existé comme celui auquel nous assistons de nos jours. Rien ne s’y oppose, ni contrarie ce projet qui traduit une grande espérance partagée par les deux peuples.

Or, voilà que , se découvrant – comme à son habitude - une vocation de saboteur, Ahmed Réda Benchemsi décide de se rendre en Algérie à un moment sensible et étale son passeport marocain, lui qui n’a que mépris pour le Maroc et ses institutions, dans l’objectif délibéré de semer la zizanie et de torpiller tout ce qui peut exister comme espoir dans un apaisement laborieux  entre le Maroc et l’Algérie. Il s’y est rendu sans aucun motif et à aucun titre…

Voilà encore un velléitaire et vicieux Benchemsi qui s’érige en ennemi déclaré de l’union des peuples du Maroc et d’Algérie et au-delà du Maghreb ! Il joue la carte de la trahison et de la déstabilisation ni plus ni moins, affichant son hostilité aux peuples des deux pays et nous donnant la preuve supplémentaire de sa haine contre son pays et de son opportunisme à dessein : brandir le passeport marocain tout en sachant comment les autorités algériennes pourraient réagir en l’occurrence, à ce moment précis de notre histoire tendue encore,  faire de la provocation délibérée envers les dirigeants algériens et porter un coup de dague au processus de rapprochement…

À propos de l'auteur:

Hassan Alaoui est le Directeur de la publication de « Maroc diplomatique » , il a dirigé pendant de longues années la rédaction du quotidien « Maroc Soir » et du « Matin » . Il a été aussi éditorialiste des mêmes titres. Il a collaboré à plusieurs autres titres de presse. Auteur du livre « Guerre secrète au Sahara occidental », il suit et analyse pour nous l’actualité politique, nationale, régionale et internationale.

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :