ban600
credit agricol

Le court-métrage marocain ALES primé au Festival International du Film de Delhi

Le court-métrage marocain ALES primé au Festival International du Film de Delhi

Le film marocain ALES de son réalisateur Faiçal Ben a remporté, jeudi soir à New Delhi, le prix du meilleur court-métrage arabe de la 7ème édition du Festival International du Film de Delhi (DIFF).

Le film raconte l'histoire d’Ales, une femme d’une quarantaine d’année qui revient sur son viol, un traumatisme qu’elle porte en elle depuis ses 5 ans. De retour sur le lieu de son enfance, Ales adulte conduit le spectateur depuis le vécu du drame jusqu’à sa propre délivrance à travers d’ellipses et de représentations culturelles marocaines.

" L’idée de ce film m’est venue à la lecture d’un article qui m’avait profondément marqué, racontant l’histoire sordide du viol et du meurtre d’une enfant. J’ai souhaité traiter ce phénomène dramatique qui touche beaucoup trop d’enfants au Maroc et à travers le monde", a confié à la MAP le réalisateur du film.

Le film est un appel à la justice que j’ai souhaité faire dans un contexte où les victimes sont la plupart du temps condamnées au silence, et où trop souvent les violeurs ne sont punis que par quelques mois de prison, a exprimé Faiçal Ben.

"Ales, signifie être humain en Amazigh. En choisissant de baptiser la petite fille du film de ce nom, j’ai souhaité ainsi suggérer à la fois l’universalité du sujet traité et sa spécificité nationale", a-t-il dit.

"Je suis extrêmement fier d'être primé ce soir dans un grand festival international. Je suis aussi heureux de représenter le Maroc et d'échanger avec de grands cinéastes et acteurs issus des quatre coins du monde", a dit le jeune réalisateur de 33 ans.

→ Lire aussi : Les grands gagnants du Concours International de Films Courts Ana Maghribi(a) sont dévoilés

La 7ème édition du DIFF 2018, qui s'est déroulée du 14 au 18 octobre dans la capitale indienne, a été marquée par la projection de 194 films. Elle a consacré une place de choix au cinéma arabe pour la troisième année consécutive, avec une sélection de 30 films.

En 2017, deux films marocains avaient été primés dans le cadre de la compétition officielle des films arabes de la 6ème édition du Festival qui avait eu lieu du 04 au 09 décembre à New Delhi.

Il s’agit du long métrage "A la recherche du pouvoir perdu" du réalisateur Mohammed Ahed Bensouda qui a raflé le prix du meilleure scénario et du court métrage "Laila" de Youssef Benkadour qui a gagné le prix du meilleur film social.

La 6ème édition qui célébrait le Maroc comme pays partenaire aux côtés de la Palestine, du Sri Lanka et du Venezuela, avait été marquée par la projection de 174 films.

Le Festival International du film de Delhi a été créé en 2012 pour commémorer un siècle glorieux du cinéma indien, avec le soutien de la New Delhi Municipal Corporation (NDMC) et du ministère indien de communication.

Il a pour objectif de promouvoir la science, l'art et les émotions à travers le cinéma, de sensibiliser le public au rôle du 7ème art et faire connaître la culture indienne.

Le Festival offre aux réalisateurs et artistes talentueux une occasion unique de présenter leurs films, de célébrer le cinéma avant-gardiste, d'honorer les acteurs et les réalisateurs de tous horizons et de rapprocher les pays en leur permettant de tisser des ponts de communication à travers le septième art.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :