Le Covid-19 aurait fait 9000 morts à domicile en France

Alors que les chiffres officiels ne comptabiliseraient que les décès en EHPAD et dans les hôpitaux, un syndicat de médecins français, MG France, alerte sur les personnes qui seraient décédées dans leurs domiciles, sans prise en charge, et sans avoir été comptabilisées par les autorités. Selon leur estimation, ce chiffre s’élèverait à 9000 morts.

MG France aurait alors réalisé une enquête auprès de médecins généralistes dans toute la France, en leur demandant combien de patients à domicile étaient décédés du Covid-19, a expliqué Jacques Battistoni, président du syndicat, à Franceinfo. “Nous avons fait une enquête auprès des médecins généralistes. Nous avons eu beaucoup de réponses, 2.339 réponses exactement. Ces médecins, on leur a demandé combien ils avaient vu de patients et on leur a demandé aussi combien, dans leur patientèle, de patients à domicile étaient décédés du Covid-19“. Après extrapolation, le résultat était d’environ 9.000 décès à domicile entre le 17 mars et le 19 avril, a-t-il déclaré.

Le président s’est voulu toutefois prudent. Ces cas ne sont que des « suspicions » de cas de Covid-19 puisque les tests n’ont pas encore été généralisés, il pourrait s’agir de décès liés à d’autres maladies. Il précise, enfin, que ces chiffres « très dérangeants » ne sont pas cachés par les autorités mais qu’ils ne peuvent pas être pris en compte pour le moment. Pour rappel, la France est, aujourd’hui, le quatrième pays le plus touché, avec à ce jour, plus de 23.000 décès déclarés.

Les malades chroniques, victimes du confinement
Si le confinement, dans la lutte contre la pandémie, a largement fait ses preuves, les malades chroniques, eux, en sont les grands perdants. Les malades cardiaques notamment, qui par peur d’être contaminés ou en raison des instructions reçues par les autorités, craignent d’appeler les secours ou de se rendre à l’hôpital et meurent de crise cardiaque. Ces cas font exploser les chiffres.