Le Covid-19 met à genoux la presse écrite marocaine

Presse

Le Covid-19 s’est abattu sur le monde tel un typhon qui dévaste tout sur son chemin. Le monde n’est plus ce qu’il était et plusieurs secteurs d’activités sont dans la tourmente. Le Maroc n’échappe pas à la règle. Plusieurs entreprises passent par les pires moments de leur activité.

Cette crise sanitaire est survenue sans crier gare tout comme la suspension de la publication et de la distribution des supports papier, jusqu’à nouvel ordre, décision prise le 22 mars 2020, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire et de la lutte contre la propagation du Coronavirus. Du jour au lendemain, plus de vente de journaux et de magazines, plus de publicité, des annonceurs se rétractent, les éditeurs et les patrons de plusieurs entreprises se retrouvent dans l’œil du cyclone. Face à cette situation catastrophique pour la presse écrite, Le Président de l’Union Internationale de la Presse Francophone, Madiambal Diagne, a adressé un courrier aux chefs de gouvernement des pays francophones pour appeler au soutien des médias qui traversent une crise sans précédent suite à la pandémie Covid-19.