Le Covid-19 pourrait tuer de 50,000 à 150,000 personnes en Australie

cas

Le nouveau coronavirus (Covid-19) pourrait tuer entre 50,000 à 150,000 personnes dans le pays, a indiqué mardi le médecin-chef adjoint de l’Australie, Paul Kelly, alors que la propagation du virus s’accélère dans le pays-continent.

Dans le meilleur des cas, avec un taux d’infection de 20%, environ 50.000 personnes sur 5 millions infectées par Covid-19 pourraient mourir. Un scénario modéré de 10 millions d’infections (40% de la population) ferait 100.000 morts“, a relevé Dr. Kelly.

Dans le pire des cas, 15 millions de personnes contracteraient le virus et 150,000 mourraient, a indiqué Dr Kelly, faisant savoir que les autorités œuvrent à ralentir la propagation de la pandémie afin de maintenir le taux de mortalité à un niveau inférieur à celui d’autres pays.

Plutôt que de nous concentrer sur les chiffres, nous nous concentrons sur la prévention d’une augmentation importante et rapide des cas dans les semaines et les mois à venir grâce à des mesures de santé publique approfondies et proportionnées“, a-t-il souligné.

Dr Kelly a également exhorté le public à respecter les mesures de distanciation sociale et à éviter les grands rassemblements, alors que le nombre de cas confirmés de Covi-19 a grimpé à 368, avec 73 nouveaux cas lundi.


Cinq personnes âgées sont décédées du nouveau coronavirus dans le pays-continent, où les autorités ont intensifié leurs efforts pour dépister et contenir le nouveau virus, craignant qu’une épidémie prolongée nuise gravement à la douzième économie mondiale.

Dimanche, le gouvernement australien a annoncé que toutes les personnes arrivant de l’étranger devront se placer en auto-isolement pendant 14 jours, alors que le pays a fermé ses ports aux navires de croisière pendant trente jours.

Le gouvernement a également demandé à ses ressortissants de reconsidérer leurs voyages à l’étranger et interdit les rassemblements de plus de 500 personnes afin de renforcer les mesures visant à ralentir la propagation de la pandémie.

Depuis quelques semaines, les visiteurs étrangers qui se sont récemment rendus en Chine, en Iran, en Corée du Sud et en Italie au cours des 14 derniers jours, se voient refuser l’accès au territoire australien, dans le cadre de ses efforts destinés à enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), qui a fait au moins 7.000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre dernier.