Le cyclone Bulbul fait au moins 22 morts au Bangladesh et en Inde

cyclone

Au mois dix personnes ont été tuées au Bangaldesh et douze autres en Inde après le passage du cyclone “Bulbul”, qui était accompagné de vents atteignant les 120 km/h, selon un bilan des autorités des deux pays voisins.

En Inde, dix personnes sont décédées, dimanche, dans l’Etat du Bengale-occidental, dans l’est de l’Inde, dont deux ont péri quand des arbres se sont abattus sur leurs habitations, indiquent les autorités locales, notant que deux autres personnes sont mortes dans l’Etat voisin d’Odisha (nord-est).

Au Bangladesh, dix personnes ont été tuées, dont cinq par des chutes d’arbres, et au moins 50 autres ont été blessées, alors qu’une dizaine de personnes étaient également portées disparues après le naufrage d’un chalutier sur la rivière Meghna, près de l’île de Bhola (sud).

Le cyclone a endommagé environ 4.000 à 5.000 maisons faites principalement de boue et de tôle, a indiqué le secrétaire en charge de la gestion des catastrophes Shah Kamal.

Dans la région côtière de Khulna (sud), la plus sévèrement touchée, des arbres déracinés sont tombés sur les routes, empêchant l’accès à cette zone.


Au Bangladesh, 2,1 millions de personnes ont été évacuées et installées dans plus de 5.500 abris spéciaux anti-tempête.

Des militaires bangladais ont été dépêchés dans des villages côtiers et des dizaines de milliers de volontaires ont fait du porte-à-porte ou appelé les habitants par haut-parleur à évacuer, certains villages étant situés sous le niveau de la mer.

En Inde, les quelque 120.000 personnes évacuées ont commencé à regagner leur domicile alors que le cyclone baissait en intensité, ont indiqué les autorités.

Le Bangladesh est un pays plat situé pour l’essentiel à moins de 12 mètres au-dessus du niveau de la mer, et pour 10% de son territoire, en-dessous de ce niveau.