Le Danemark retire Johnson & Johnson de son programme de vaccination

Johnson & Johnson

L’autorité sanitaire danoise a décidé, lundi, de retirer le vaccin contre le Covid-19 Johnson & Johnson de son programme de vaccination, repoussant la fin de la vaccination d’un mois.

Dans un communiqué, l’autorité a déclaré avoir conclu que les avantages de l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson “ne l’emportent pas sur le risque de provoquer un éventuel effet indésirable, VITT [thrombocytopénie thrombotique induite par un vaccin]”.

Estimant que l’épidémie de Covid-19 au Danemark est actuellement sous contrôle et que le déploiement de la vaccination progresse de manière satisfaisante avec d’autres vaccins disponibles, l’autorité sanitaire a décidé de retirer Johnson & Johnson de la campagne nationale de vaccination.

La directrice générale adjointe de ladite autorité, Helene Probst, a déclaré que cela avait été “une décision difficile”, en particulier après la décision du 14 avril de retirer définitivement le vaccin d’AstraZeneca.

“Compte tenu de la situation actuelle au Danemark, ce que nous perdons actuellement dans nos efforts pour prévenir une maladie grave causée par le Covid-19 ne peut l’emporter sur le risque de provoquer des effets secondaires possibles sous la forme de caillots sanguins graves chez les personnes que nous vaccinons”, a-t-elle indiqué.


Le Danemark a déjà reçu 75 000 doses de Johnson & Johnson et a acheté 7 millions de doses à l’avance. L’autorité n’a pas précisé ce que le pays entendait faire de ces doses.

( Avec MAP )