Le gouvernement accorde un intérêt particulier au développement de la province de Jerada

Jerada

Le gouvernement accorde un intérêt particulier au développement de la province de Jerada à tous les niveaux, a affirmé, mercredi à Jerada, la secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat, Fatna Lkhiyel.

S’exprimant à l’issue d’une rencontre avec les responsables locaux axée sur l’avancement des projets programmés dans le secteur de l’habitat et de la politique de la ville au niveau de la province, elle a souligné que le gouvernement s’attèle à assurer aux habitants un cadre de vie adéquat et réunir les conditions requises notamment pour promouvoir l’auto-emploi des jeunes et les aider à réussir leurs propres projets et à accéder à un logement décent.

Concernant les efforts déployés par le département de l’Habitat et de la Politique de la ville, la secrétaire d’Etat a fait savoir, dans une déclaration à la presse, que plusieurs chantiers ont été achevés et que des projets de mise à niveau urbaine avancent bien et des progrès importants ont été enregistrés dans de la lutte contre les bidonvilles et l’habitat insalubre.

Et d’ajouter que d’autres projets sont en cours ou prévus et la cadence des réalisations sera intensifiée pour remédier au retard accusé et aux différents problèmes identifiés dans ce domaine.

“Le but escompté est d’atteindre les objectifs tracés avant l’année 2021, et partant, promouvoir la dynamique de développement dans la province”, a-t-elle souligné, mettant l’accent dans ce sens sur l’impératif d’une forte mobilisation des différents partenaires et acteurs concernés dans le cadre d’une vision globale.


→ Lire aussi : Le gouvernement a intensifié ses efforts en matière d’accès à un logement décent

La réunion, qui s’est déroulée en présence notamment du wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, du gouverneur de la province de Jerada, Mabrouk Tabet, et d’autres responsables, a connu la présentation d’un exposé détaillé sur le secteur de l’habitat dans la province, qui compte 14 communes dont trois urbaines, et la stratégie d’intervention du ministère dans le cadre des programmes contractuels.

Cet exposé de la Direction régionale de l’Habitat relève que la moyenne de production de logements au niveau de la province est évaluée à 221 unités par an, et que le besoin à l’horizon 2020 s’élève à 1.616 unités.

Concernant les grands axes des interventions du ministère durant les cinq dernières années, les données fournies précisent que l’investissement global affecté à la mise à niveau urbaine était de l’ordre de 778,44 millions de dirhams (MDH), dont une contribution du ministère de 245,50 MDH, alors que dans le cadre du programme de logements sociaux, il a été procédé à la réalisation de 314 unités de logement à 250.000 DH et de 64 unités à 140.000 DH.


En matière de lutte contre les bidonvilles, 58 familles ont bénéficié des projets menés à cet effet pour un coût global de 8,5 MDH financé entièrement par le ministère, tandis que 271 familles ont profité des projets de traitement des habitats menaçant ruine qui ont nécessité quelque 40 MDH (27,50 MDH du ministère).

Outre la réunion qui rentre dans le sillage de la politique d’ouverture et de communication adoptée par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, le déplacement de Mme Lkhiyel a été marqué par des visites de terrain dans les communes de Guenfouda et Sidi Boubker au cours desquelles elle a été informée de certains projets et échangé avec les habitants sur leurs problèmes et leurs attentes.

Mme Lkhiyel est actuellement en tournée dans la région de l’Oriental, marquée par des réunions et des visites à plusieurs projets programmés par le ministère au niveau de la préfecture d’Oujda-Angad et des provinces de Jerada, Guercif, Berkane et Driouch.