Le gouvernement britannique approuve la tentative de rachat de Sky par Fox

Le gouvernement britannique approuve la tentative de rachat de Sky par Fox
Le gouvernement britannique a autorisé mardi Rupert Murdoch à mettre la main sur Sky à la condition que la chaîne d'information Sky News soit vendue à part, ouvrant la voie à un duel entre Twenty-First Century Fox et Comcast pour le contrôle du groupe de télévision payante. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

 Le gouvernement britannique a autorisé jeudi la tentative de rachat du groupe de télévision Sky par l’Américain 21st Century Fox. 

Le ministre britannique de la Culture et des Médias, Jeremy Wright, a confirmé dans un communiqué le point de vue de son prédécesseur, Matt Hancock, qui avait suggéré le 19 juin que le gouvernement pourrait donner son feu vert.

Géant des médias de la famille Murdoch, 21st Century Fox s’est engagé à garantir le financement et l’indépendance éditoriale de la chaîne d’information du groupe Sky, Sky News, voire à la vendre à Disney.

Le gouvernement s’est appuyé sur les conclusions d’une enquête qu’il avait diligentée auprès de l’Autorité des marchés et de la concurrence britannique.


“La publication des résultats de l’enquête marque la dernière étape de l’intérêt public porté à cette affaire”, a expliqué le ministre. “Il revient désormais aux actionnaires de Sky de décider ou non d’accepter l’offre de 21st Century Fox”, a-t-il ajouté.

>>Lire aussi :GB: le gouvernement en crise après la démission du ministre du Brexit

Les pouvoirs publics britanniques se sont penchés sur cette affaire pendant de longs mois, du fait d’inquiétudes quant au pluralisme, la famille Murdoch disposant déjà d’une large influence dans le paysage médiatique britannique via les quotidiens le Sun et le Times.

Londres avait en revanche validé sans sourciller dès le 5 juin une offre concurrente de l’Américain Comcast sur Sky.


Disney a mis 71,3 milliards de dollars sur la table dans cette opération mais Comcast, qui a déjà déposé une première offre sur Fox, pourrait surenchérir d’après la presse américaine.

Comcast a dans son escarcelle NBC, USA Network, CNBC ou encore les studios Universal et DreamWorks, sans compter ses activités d’opérateur internet.