Le gouvernement, déterminé à adopter un plan d’action pour la promotion des droits des handicapés

Atelier à Rabat sur les indicateurs nationaux concernant la convention internationale des droits des personnes handicapées

Le ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social s’attelle, en collaboration avec les départements ministériels concernés et les réseaux associatifs opérant dans ce domaine, à mettre en œuvre une politique publique intégrée visant la promotion des droits des personnes en situation de handicap, à travers un plan d’action prévoyant des “dispositions claires, des critères exhaustifs, des responsabilités bien déterminées et des ressources précises“. Ces propos ont été tenus par la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassina Hakkaoui, qui intervenait, mardi à Salé, lors de la cérémonie d’ouverture du 8ème Forum national sur le handicap, organisé à l’initiative du Centre national Mohammed VI des handicapés, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale du handicap (30 mars).

Mme Hakkaoui a indiqué, dans ce sens, que son département s’emploie à adopter des critères de suivi et d’évaluation de cette politique publique sur la base du cadre référentiel de la Convention internationale sur les droits des personnes en situation de handicap, dans l’objectif de conférer davantage de gouvernance et de transparence au niveau de la gestion de ce domaine, outre la garantie de l’implication de l’ensemble des acteurs concernés.
La ministre a, également, souligné lors de ce Forum, organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, que la politique publique intégrée relative à la promotion des droits des personnes en situation de handicap, élaborée en vertu d’une approche participative, s’assigne pour objectif stratégique de garantir pleinement les droits et de concrétiser la participation active de cette catégorie.
A cet effet, a-t-elle dit, il sera procédé “dans les prochains jours” à la publication des résultats de la 2ème enquête nationale sur le handicap, précisant que cette étude permettra, à l’ensemble des acteurs concernés d’élaborer des programmes et activités ciblés et efficients à partir de données numériques.

Pour sa part, le ministre de la Santé, El Houcine Louardi, a passé en revue les grandes lignes du plan d’action national sur la santé et le handicap (2015-2021) qui ambitionne de garantir un accès intégré, approprié et global de ces personnes aux services de santé de qualité dans les domaines de la protection, de la prise en charge et de la réhabilitation, en se basant sur une approche de droit et une politique de proximité.
Le ministre a insisté sur le 2ème axe de ce plan qui en contient six, celui consistant en l’amélioration des services de prise en charge médicale en fonction des besoins des personnes en situation de handicap, y compris la réhabilitation, exprimant la détermination de son département à redoubler d’efforts pour promouvoir les droits de cette frange de la société. Dans ce contexte, il a rappelé, notamment la mise en place d’une Commission nationale chargée de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation des mesures énoncées dans le plan national.

Le ministre de l’Emploi et des Affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a souligné, quant à lui, la nécessité de redoubler d’efforts pour faire connaître le modèle marocain de solidarité, appelant, notamment à une contribution plus accrue du secteur privé dans la facilitation de l’intégration professionnelle des personnes en situation de handicap.
Il a, également, mis l’accent sur l’importance que requiert la formation pour l’intégration professionnelle de ces personnes, tout en se félicitant du rôle important que jouent, dans ce domaine, la Fondation Mohammed V pour la solidarité et le Centre national Mohammed VI des handicapés.


Le 8ème Forum national sur le handicap, qui se déroule du 29 mars au 1er avril, à Sala Al Jadida, sous le thème “la prise en charge totale et intégrée des personnes en situation de handicap: le modèle du Centre national après une décennie (2006-2016) au service de cette catégorie“, a entamé ses travaux par une journée scientifique, présidée par une délégation ministérielle.
Ce conclave, auquel prennent part environ 200 participants de différents horizons, a pour objectifs, entre autres, la mise en avant des principaux acquis réalisés durant les dix dernières années en terme de bonnes pratiques en matière de prise en charge totale et intégrée des personnes en situation de handicap.