Le gouvernement et la CGEM conviennent d’activer leur plateforme commune

Le gouvernement et la CGEM conviennent d'activer leur plateforme commune

Le gouvernement et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) ont convenu, vendredi à Rabat, d’activer leur plateforme commune de travail, et de mettre en place une cellule de veille stratégique conjointe permettant de signaler et traiter les différentes problématiques, y compris les questions d’urgence.

Cette décision a été prise lors d’une réunion entre le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Otmani, et les membres du bureau de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), durant laquelle ont été évoqués plusieurs axes concernant notamment les aspects procéduraux et fiscaux, le partenariat entre les secteurs public et privé, la modernisation de l’arsenal juridique relatif aux entreprises, la formation professionnelle, la recherche scientifique et l’invention ainsi que les perspectives de l’entreprise nationale dans le cadre de la régionalisation avancée.

La réunion avec la délégation de la CGEM conduite par son président Chakib Laalej, qui était accompagné par son vice-président général, Mehdi Tazi, a abordé le renforcement du partenariat entre le gouvernement et le secteur privé national et l’instauration d’un dialogue continu autour des objectifs communs visant notamment l’amélioration du climat des affaires et des investissements et la promotion de l’économie nationale, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement.

Intervenant à cette occasion, M. El Otmani a félicité M. Laalej et le nouveau bureau pour la confiance placée en eux par les membres de la Confédération, réitérant la disposition du gouvernement à collaborer avec ses partenaires en vue de continuer à améliorer le climat des affaires et faciliter l’investissement et l’initiative entrepreneuriale, conformément à la méthodologie que SM le Roi Mohammed VI n’a eu de cesse de prôner, ainsi qu’à résoudre les problématiques actuelles et futures du tissu économique national.

Rappelant le mécanisme de travail commun entre le gouvernement et la CGEM, M. El Otmani a fait part de la disposition de l’exécutif, dans le cadre de la concertation, à actualiser et mettre en oeuvre ses contenus de manière à développer l’investissement national et créer des postes d’emploi.


Pour sa part, M. Laalej a réaffirmé l’attachement de l’entreprise marocaine à l’importance de réunir les conditions propices à l’investissement soutenant le dynamisme des entreprises nationales et consolidant leur rôle dans le développement de l’économie nationale et la création d’emplois. Il a également souligné l’importance du renforcement de la confiance entre les entreprises et l’administration.

Le président de la CGEM a insisté aussi sur l’engagement responsable de la confédération dans les initiatives Royales comme le programme “Intilaka”, en lançant l’offre “1ère commande” ainsi que dans tous les chantiers de réforme.

M. Laalej a mis en outre en avant les mesures prises par le gouvernement en faveur de l’entreprise marocaine, notamment les PME concernant les accords de libre-échange et les mesures douanières pour lutter contre la contrebande et l’amélioration des délais de paiement.

Il a également passé en revue les dossiers relatifs à l’adoption des commandes publiques pour promouvoir l’industrie nationale, la simplification des procédures administratives et la révision du Code du travail.


Ont assisté à cette réunion, le ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme et des relations avec le Parlement, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique, le ministre de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle et la ministre déléguée chargée des Marocains Résidant à l’Étranger.

La délégation de la CGEM a été composée aussi des vice-présidents Mme Saadia Slaoui Bennani et MM. Mohamed Fikrat, Abdelkrim Mehdi, Hakim Marrakchi et Mohamed Bachiri ainsi que du président de la Commission sociale de la Confédération, Hicham Zouanat.