ban600
credit agricol

Le gouvernement résolument engagé à poursuivre la promotion de la situation sociale des citoyens et la lutte contre les disparités sociales et territoriales

Le gouvernement résolument engagé à poursuivre la promotion de la situation sociale des citoyens et la lutte contre les disparités sociales et territoriales

La dimension sociale est une des priorités de l'action gouvernementale d'autant plus qu'elle est liée aux droits des citoyens à l'accès à des prestations sociales de meilleure qualité, leur garantissant une vie digne, a indiqué mercredi le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, réitérant l'engagement du gouvernement à poursuivre la promotion de la situation sociale des citoyens dans différents secteurs notamment l'éducation, la formation, la santé, l'emploi, l'habitat.

Un communiqué du département du Chef du gouvernement a souligné qu'il s'agit également de réduire les disparités sociales et territoriales, de soutenir le pouvoir d'achat, de faire face à la pauvreté et à la précarité et de maintenir la cohésion sociale et les liens familiaux, dans une atmosphère de solidarité entre toutes les catégories du peuple marocain, notamment en garantissant à tous le droit à la dignité, l'égalité, l'égalité des chances, et ce dans le cadre de la conciliation entre les droits et les obligations de la citoyenneté.

El Othmani, qui présidait la première réunion de la Commission ministérielle chargée du pilotage de la réforme et de la gouvernance du système de protection sociale, créée dans le cadre de la mise en œuvre des engagements contenus dans le programme gouvernemental, à même de donner un nouvel élan à cette réforme, de développer le système de protection sociale et améliorer sa gouvernance, a souligné la grande importance et l'attention que Sa Majesté le Roi Mohammed VI accorde à la réforme et à la gouvernance de ce système, rappelant la teneur du dernier discours du Trône qui a consacré une grande partie au volet social.

Il est désormais nécessaire d'examiner en profondeur les programmes et les politiques nationales dans le domaine du soutien et de la protection sociale, a-t-il dit, ajoutant que malgré les efforts importants déployés par le Royaume visant à réformer les secteurs sociaux et le volume des ressources dédiées à cette fin, l'effet des fonds engagés ne se répercute pas sur le quotidien du citoyen de la manière escomptée, compte tenu du volume du manque, des ressources limitées, du manque d'un ciblage précis des catégories vulnérables, de la gouvernance et du contrôle, lesquels ont fait l’objet de rapports publiés par des instances constitutionnelles.

El Othmani a fait également savoir lors de cette réunion, à laquelle ont pris part plusieurs membres du gouvernement, des secrétaires généraux des départements concernés, des directeurs d’institutions publiques concernées et des représentants des autres secteurs membres de la Commission, que le gouvernement compte donner la priorité aux politiques sociales dans le projet de la Loi de finances (PLF) 2019, particulièrement aux politiques de l'éducation, de la santé, de l'emploi et les programmes de protection sociale et de soutien au pouvoir d'achat des citoyens.

→ Lire aussi : Le Chef du gouvernement s’entretient à Rabat avec une délégation d’anciens congressmen américains Activité Gouvernementales

Pour ce qui est de l'éducation, le Chef du gouvernement a précisé que l'accent sera mis sur la réhabilitation du rôle de l'école en matière d'éducation et des programmes de soutien scolaire, et de lutte contre la déperdition scolaire, y compris le programme "Tayssir" qui offre une aide financière pour la scolarisation, et vise à réduire les coûts supportés par les familles en besoin.

S'agissant du secteur de la santé, il sera procédé à l'application du Plan santé 2025, particulièrement concernant l'amélioration des conditions d'accueil dans les hôpitaux, les médicaments et le matériel médical, la création de conditions de travail adéquates, tout en réexaminant le système national de la santé et sa gouvernance, et en remédiant aux dysfonctionnements inhérents à la mise en œuvre, à la gestion et à la gouvernance du programme "Ramid", outre la création d'un programme de couverture médicale au profit des professionnels, des travailleurs indépendants et des personnes non salariées et leur régime de retraite, a-t-il noté.

A cet égard, des projets de décrets relatifs à l'Assurance maladie obligatoire de base et le régime de retraite ont été élaborés et seront examinés lors de la prochaine réunion du conseil de gouvernement, a-t il fait savoir. Dans ce sens, El Othmani a rappelé l'élaboration d'un décret modifiant l'application de la loi 116-12 relative à l'assurance maladie obligatoire de base destinée aux étudiants, visant à simplifier les procédures relatives à l'inscription de ces étudiants et les encourager à adhérer à ce régime.

Concernant le système de ciblage des bénéficiaires des programmes de protection sociale, il a indiqué qu’un projet de loi relatif à l'élaboration du registre social unifié est en cours d'élaboration, et sera soumis prochainement pour approbation, notant qu'il s’agit d’un projet social et stratégique ambitieux visant à améliorer progressivement la rentabilité des programmes sociaux. Ce registre constituera le principal point de départ permettant de bénéficier de divers programmes sociaux.

Le gouvernement veillera également à l'accompagnement de la troisième phase de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) en renforçant ses acquis et en réorientant ses programmes, tout en assurant la durabilité des ressources du Fonds de cohésion sociale, et en continuant à simplifier les procédures permettant aux femmes divorcées et marginalisées ainsi que leurs enfants de bénéficier du Fonds d'entraide familiale, outre les programmes visant à soutenir la famille, à protéger les enfants, les personnes âgées et les personnes en situation de handicap, a-t-il fait observer.

Dans le cadre de la complémentarité entre les opérations des programmes de soutien de la protection sociale, le Chef de gouvernement a appelé les différents départements et institutions concernés à plus de coordination et à favoriser l'action commune en vue d' atteindre les objectifs escomptés.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :